22 septembre 2013

Même pas mort de Jean-Philippe Jaworski

Dans trois lunes, dans trois hivers, je ne serai plus qu'os blanchis, éparpillés au milieu des herbes folles. Mais quelle importance ? Mon nom, mes exploits, mes crimes, jusqu'à ma mort seront dans tous les coeurs. Je serai présent, plus présent que jamais : multiple, contradictoire, simplifié, déformé. Purifié. Je serai, toujours ; même si mon visage s'efface, même si mes actes se confondent avec les exploits d'autres héros, même si mon nom s'érode et mue selon le dessein capricieux des langues. Je serai, principe souverain et... [Lire la suite]
Posté par efelle à 15:25 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,
01 août 2013

Le Calice du Dragon de Lucius Shepard

Le soir, les rues sinueuses de Matinombre résonnaient de rires, de cris et de musiques antagonistes, grouillaient de poivrots, de bagarreurs, de vendeurs, de putains, de vide-goussets, de pickpockets et de leurs rares et précieuses victimes ; tout ce monde-là se pressait, se poussait, se bousculait sous une chape de fumée, fleuve paresseux d'humanité en haillons et en pauvres nippes bariolées coulant entre deux rives de tavernes et de troquets, d'auberges et de lupanars interlopes - des bâtisses branlantes qui se soutenaient les... [Lire la suite]
Posté par efelle à 09:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :
31 juillet 2013

Chansons de la Terre Mourante 1

Anthologie hommage à La Terre Mourante de Jack Vance sous la direction de Gardner Dozois et George R.R. Martin, apparemment destiné à être publié sous nos latitudes en trois étapes (soit, par contre la taille de la police et la mise en page aérée me semble quelque peu abusive). Quoi qu'il en soit, cet ouvrage réunit du beau monde et ce premier volume commence fort. A noter que les nouvelles s'accompagnent d'un petit mot de la part des auteurs, hommage à Jack Vance des plus sympathiques.   A mesure que s'élevait le tas de... [Lire la suite]
Posté par efelle à 09:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,
11 juin 2013

Gilgamesh, roi d'Ourouk de Robert Silverberg

Je suis celui que vous nommez Gilgamesh. Je suis le pèlerin de toutes les routes du Pays et d'au-delà le Pays. Je suis celui à qui toutes choses ont été révélées, vérités dissimulées, mystères de la vie et de la mort, et de la mort surtout. Robert Silverberg s'empare de l'Epopée de Gilgamesh, dans une adaptation sobre à la première personne. Un parti pris surprenant tant le personnage devient rapidement accompli et rencontre le succès dans la plupart de ses entreprises. L'orgueil et l'arrogance devenant alors le point central du... [Lire la suite]
Posté par efelle à 21:46 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
05 juin 2013

Acacia : L'Alliance sacrée de David Anthony Durham

Neptos avait cessé de s'étonner du collage complexe qu'était la culture auldek. Dans certains circonstances, ces gens semblaient aussi barbares et violents que les Numreks. Mais cela ne les résumait pas entièrement. Il y avait aussi Devoth et ses colibris danseurs, et Rialus les avait déjà vu créer des mosaïques dans les jardins, à l'aide de galets colorés, des oeuvres d'arts complexes que la première pluie désintégrerait. Ils maintenaient une forme d'équilibre dans leur existence, mais c'était un équilibre entre les extrêmes. ... [Lire la suite]
Posté par efelle à 21:28 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
16 mai 2013

L'homme qui savait la langue des serpents d'Andrus Kivirähk

Je lui ai donné à boire, à cet élan, je lui ai caressé la tête, il a frotté son museau à mon pourpoint. Le vieux monde n'est donc pas tout à fait mort. Tant que je serai là, tant que cette vieille bête existera, il y aura quelqu'un dans la forêt pour se rappeler, quelqu'un qui saura la langue des serpents. Je l'ai laissé partir. Qu'il vive encore longtemps. Qu'il se souvienne. Leemet est le dernier estonien à vivre selon les moeurs ancestrales. Le dernier à vivre dans la forêt, pliant la faune grâce à sa connaissance de la langue... [Lire la suite]
Posté par efelle à 22:54 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :


10 mai 2013

Le chemin des dieux de Jean-Philippe Depotte

Il descendait à peine de l'avion. Et il avait traversé le monde parce qu'Uzumé avait disparu. Kidnappée. C'est dire s'il ne s'attendait pas à la retrouver ainsi, en dix mètre sur six, sur le mur de l'aéroport. Coup de fil paniqué d'un ami expatrié au Japon, Achille apprend qu'une femme qu'il a aimée a été enlevée, on l'appelle à l'aide... Sans trop réfléchir, il plaque tout, prend un avion et débarque dans un Japon en proie à une pénurie énergétique croissante. Alors que tout les occidentaux fuient, il arrive... Mais la plus... [Lire la suite]
Posté par efelle à 11:43 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,
05 avril 2013

Pour seul cortège de Laurent Gaudé

Babylone, au cours d'un banquet Alexandre le Grand s'effondre, abattu par la fièvre. Tandis qu'il agonise ses proches se réunissent, s'inquiètent, commencent à penser à l'après... Généraux, garde du corps et surtout Dryptéis, fille cadette de Darius, sortie de son exil volontaire. Echaudée par ses précédentes expériences avec l'Empire, elle se sépare de son jeune fils. Une décision dictée par la prudence mais qui ne cessera de la hanter tandis qu'on l'entraîne au chevet du souverain. Moi, Dryptéis, reine des vaincus, je demande au... [Lire la suite]
Posté par efelle à 19:16 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
01 avril 2013

La Loi des Mages, tome 2 de Henry Lion Oldie

Tu restas un instant debout devant la seule entrée du bâtiment à étage unique appartenant à l'Etat. Celui-ci te servait de refuge, ces trois dernières années. Tu tardais à y entrer. Voilà qui était drôle : pour toi, un "bâtiment d'Etat " ne pouvait signifier qu'une chose - une prison, un cachot. Soit dit à propos, l'établissement local où l'on exécutait sa peine suite aux jugements des tribunaux, ainsi que la prison, se trouvaient non loin, dans une partie de la ville nommée Zalopanski. Mais voilà : un "bâtiment d'Etat" n'était... [Lire la suite]
Posté par efelle à 10:53 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
06 mars 2013

Le dernier Loup-Garou de Glen Duncan

  J'ai épuisé les différents modes les uns après les autres : hédonisme, ascétisme, spontanéité, réflexion - tous, depuis ce malheureux Socrate jusqu'au porc vautré dans la satisfaction. Ma mécanique est usée. Je ne suis pas taillé pour le rôle. Le ressenti est toujours là, mais j'en suis écoeuré. Ce qui constitue en soi un ressenti dont je suis écoeuré. J'en ai juste... j'en ai juste assez de la vie. Jake Marlowe est un loup-garou, depuis deux cents ans. Lui et ses semblables sont chassés par une organisation occulte, les... [Lire la suite]
Posté par efelle à 18:50 - - Commentaires [4] - Permalien [#]