Les lectures d'Efelle

25 juillet 2017

Dark Vador tome 4 : En bout de course de Kieron Gillen et Salvador Larroca

img771

Le temps est venu pour l'Empereur de reconnaître la valeur de son apprenti et d'en finir avec Cylo hors de tout contrôle.

img772

Alors que Vador joue les bras armés de l'Empire et lutte aprement contre Cylo, Aphra revient sur le devant de la scène pour le final de cette série. L'aventurière opportuniste aura fort à faire pour survivre à la conflagration qui s'annonce.

img773

L'intrigue passe quelque peu au second plan au cours de ce dernier tome, les épreuves s'accumulent pour Vador et frisent parfois le ridicule dans la démesure... N'en reste pas moins quelques moments de grâce qui sauve le tout. Les auteurs ont su s'arrêter à temps et c'est sur une bonne impression que l'on quitte cette série.

Posté par efelle à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


24 juillet 2017

Dark Vador tome 3 : La guerre de Shu-Torun de Kieron Gillen et Salvador Larroca

 

img768

 Et voici le cycle Shu-Torun, en deux phases, au cours de la première Vador mettre au pas le gouvernement local, rétif aux exigences de l'empire.

 

img769

Au cours du second, Vador privé d'Aphra, retourne sur Sho-Torun, pour aider la reine en place dans l'anéantissement de ses vassaux frondeurs.

 

img770

Une mission qui verra la naissance d'une nouvelle politicienne opportuniste et la révélation des traitres... Cynisme et brutalité, cet arc narratif est très plaisant, un des meilleurs moments de cette tétralogie.

 

Posté par efelle à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 juillet 2017

Dark Vador tome 2 : Ombres et mensonges de Kieron Gillon et Salvador Larroca

img766

Alors que Vador est toujours en quête de moyens et d'information sur Luke Skywalker, Tagge lui impose un nouvel adjoint... Assez fin celui-ci se focalise rapidement sur le vol de fonds impériaux, confisqués à la pègre. Aphra à la manoeuvre sous l'égide de son employeur...

img767

Afin d'égarer l'enquêteur, Vador devra faire preuve de subtilité et l'orienter dans d'autres directions. Un tome assez réjouissant pour la frustration qui ressort des silences de Vador et les manoeuvres qu'il met en oeuvre. Un bon moment.

 

Posté par efelle à 20:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 juillet 2017

Dark Vador tome 1 : Vador de Kieron Gillen et Salvador Larroca

img762

Longtemps, je me suis défié des déclinaisons de la licence Star Wars, quelque peu échaudé par la trilogie de roman de Timothy Zahn... Quoi qu'il en soit le buzz autour de cette série a fini par m'atteindre et force de constater que la qualité est au rendez-vous.

L'intrigue débute après la destruction de l'Etoile Noire, seul survivant Vador sert de défouloir à l'Empereur qui le place sous les ordres de l'amiral Tagge.

img763

Si Vador a vite fait de jouer avec les pions de l'amiral, il n' enoublie pas son propre agenda et entreprend de se doter de ses propres forces...

img765

Centrée sur l'icone de Star Wars démarre efficacement et se laisse dévorer. Si les nouveautés incluses dans la série ne sont pas toutes convainquantes, il n'en vas pas de même avec le duo de droïd assassin (une pastiche réussie pour le coup) et le docteur Aphra, criminelle de haut vol. Sans être incontournable, ce premier volume procure un bon moment.

Posté par efelle à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 juillet 2017

Journal d'une emmerdeuse, volume 1 de Cromwell et Eric Gratien

img759

Anita Bomba, braqueuse émérite qui à la sale manie de faire exploser ses associés en même temps que les coffres... Redoutable pour régler ses problèmes de manière expéditive et s'attirer des ennuis à la vitesse grand V...

img760

Traquée par le curieux mais redoutable Lieutnant Bottle, elle récupérera un robot schyzophrène Sig 14 puis s'associera avec le Mentor, un curieux personnage aux méthodes tranchantes...

img761

Un trio infernal dans des aventures hautes en couleurs, traquant un hypothétique trésor. Ce premier tome de l'intégral est des plus réjouissants, délirants et dépaysants, bonne pioche !

Posté par efelle à 22:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


27 juin 2017

Pukhtu secundo de DOA

img758

 

Seconde partie du dyptique et changement complet d'ambiance avec le retour sur le devant de la scène des deux ex agents clandestins de Citoyens clandestins : Fox (anciennement Fennec) et Lynx. Pour le premier placé par la CIA au sein d'un groupe de paramilitaires, les loyautés deviennent flou, la sensation d'être entouré de salopards. Pour le second, la traque relancée par fonctionnaire français, trafiquant dans la drogue avec 6N, le remet en selle... pour le pire. Une barbouzerie de trop, la perte de ses proches et le voilà sur le sentier d'une vengeance implacable et nihiliste.

Pour vivre heureux vivons cachés.

Comme moi ? Kayla est morte, Amel espionnée, menacée. Connard. Dix minutes ont passé. Calme plat. Lynx se lève avec peine, son dos et ses genoux trinquent. Le froid, le mouillé, l'immobilité, les habitudes perdues. L'usure. Il prend son sac, abandonne sa bouteille et titube hors de l'impasse, main sur le flingue, on ne sait jamais, si les deux pipelettes ne sont pas réellement parties. La parano, tout le temps, partout.

En Afghanistan, Shere Khan finira par aller au bout de sa vengeance envers 6N, déjouant accidentellement les manoeuvres de celle-ci et permettant à Fox de se reprendre... Lynx suivra une trajectoire similaire qui l'amènera à son tour en Afghanistan sur les traces d'Amel, qui tel Icare est en fâcheuse posture.

La journée passe, lente, peuplée de mauvais songes et de réveils coupables, bercée par une autre menace, lointaine et pourtant si proche, celle des drones vrombissants. Au début de son séjour, Amel n'y prêtait pas attention, elle n'en avait même pas conscience. Ensuite, trompée par des fièvres délirantes, elle s'est demandée d'où venait ce bruit agaçant, étonnée d'entendre des gens passer la tondeuse tout le temps, même la nuit. Elle a pigé au bout de quarante-huit heures, une fois sortie de sa torpeur post-traumatique. Et avec la compréhension est apparue l'angoisse. Captive des talibans, alliés de terroristes ennemis des Etats-Unis, qui leur mènent ici une guerre à distance, sans merci, meurtrière, très souvent aveugle, Amel a commencé à se cauchemarder en victime collatérale. Désormais, il n'est pas rare qu'elle emporte dans son sommeil le bourdonnement des avions sans pilote et rêve de suffocation sous des tonnes de débris.

Abandonnant le ton documentaire du premier tome, DOA opte ici pour un thriller haletant et referme brutalement toutes ses intrigues internationales pour se concentrer sur des recherches de rédemption . Efficace et prenant, un bon divertissement s'offrant un dénouement cynique et un clin d'oeil au Serpent aux milles coupures.

Posté par efelle à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 juin 2017

La Panse de Léo Henry

img757

 

Bastien, artiste dilettante, en marge de sa propre vie, se met en quête de sa soeur jumelle, ex militaire ex pompier qui ne donne plus de nouvelles à qui que ce soit. Une quête qui va l'amener dans le quartier de La Défense et lui faire intégrer une société de nettoyage. Etape obligée pour infiltrer une étrange organisation que sa soeur aurait intégrée. Deux entités dont le fonctionnement rappelle celui d'une secte...

Sur l'esplanade, les stations de train, de métro et de bus crachent en continu leurs files régulières et prestes de travailleurs. Le ciel immense éclaircit un peu du côté de Paris. On se croirait sur le pont d'un bateau gigantesque. La net des derniers Terriens survivants dérivant dans l'espace.

Instrumentalisé par les cadres de La Panse, Bastien grimpe les échelons de la secte à un rythme soutenu sans pour autant trouvé trace de sa soeur, son ascencion dans la hiérarchie lui ouvrira les portes des des profondeurs câchées de La Défense et des luttes internes qui s'y trame.

Etrange expérience que celle de La Panse, Léo Henry réussit à créer une ambiance aléniante, dérangeante mais qui m'a laissé au seuil de ce roman. Un livre que je referme en ayant la sensation d'être passé à côté, de n'avoir pas réussi à en appréhender le dénouement et compris ce qu'était la Panse. Dommage...

 

Posté par efelle à 09:17 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

19 juin 2017

Travis, l'intégrale tomes 6.1 à 7 de Quet, Alizon, Duval, Schelle et Rosa

img754

Alors que Travis s'occupe d'un de ses plus proches amis, accompagnant son retour sur Terre, il se retrouve impliqué dans la défense d'une ZAD. Combat perdu d'avance, la multinationale en charge des travaux d'extension de l'astroport francilien comptant bien user de tous les moyens à sa disposition pour faire place nette. Assez tiède dans un premier temps, il choisira son camp quand les barbouzes débarqueront.

img755

Pendant ce temps à Istanbul, Vald Nyrki et Pacman, les mercenaires charismatiques du premier cycle, en cours de réhabilitation, sont confrontés à un ancien collègue qui après s'être trouvés un nouvel employeur à lancer sa propre vendetta.

img756

Une vengeance implacable qui le mettra sur les traces de Travis.

Moins enlevé que le premier cycle, cet arc narratif reste toutefois plaisant pour le ton élégiaque de sa conclusion. Un bon moment.

Posté par efelle à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 juin 2017

Travis, l'intégrale tomes 1 à 5 de Quet, Duval, Schelle et Rosa

img751

Dans un futur pas si éloigné et un contexte cyberpunk, Travis est un pilote de navette freelance. Alors qu'il ravitaillait une station orbitale météorologique expérimentale, il se retrouve pris dans une attaque terroriste. Seul rescapé de sa navette, il va s'accrocher pour sauver une amie et s'imiscer dans une lutte à mort entre multinationales.

Au cours de cette guerre de l'ombre, Travis fera la démonstration de son opiniatreté face à un adversaire impitoyable.

img752

Avec ses proches ils feront face et se gagner de nouveaux alliés car dans cette univers en nuance de gris, le manichéisme n'est pas de mise.

img753

 

Une excellente série d'action dont ce premier cycle tient toute ses promesses.

 

Posté par efelle à 11:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 juin 2017

Kanagawa

Kanagawa_large02

Depuis quelques mois c'est avec plaisir que nous pratiquons Kanagawa, un jeu à la mécanique solide et l'esthétique des plus réussies.

Toute la subtilité consiste à trouver le bon équilibre entre développement de son atelier et agrandissement de l'estampe dans le cadre de la course aux contrats. En sachant que pour ces derniers, il faut soit se contenter d'un contrat rapide et peu risqué ou tout tenter sur des sujets plus ambitieux.

P1010001

32 points

 

P1010002

32 points

P1010003

36 points

 

Prenant et rapide, un jeu des plus agréables donnant des scores serrés malgré les approches différentes. Déjà un classique.

 

 

Posté par efelle à 19:05 - - Commentaires [3] - Permalien [#]