img917

Qu'avait-il fait tout ce temps ? Il avait menti, il l'avait oubliée, mais il oubliait tant de choses...

Jaël de Kherdan revient sur le devant de la scène : séducteur, libertin, écrivain à la mémoire défaillante qui confond son journal avec ses écrits romantiques et inversement... Après un duel qui n'est pas sans rappeler celui du début de Mémoire Vagabonde, Jaël tombe dans les rêts de la magicienne, une nouvelle fois... L'occasion de se rémémorer deux aventures marquantes dont il avait tout oublié. Ces épisodes se sont ils passés avant ou après son séjour à Dvern ? Peu importe, la mémoire de Jaël est flou et il semble vouer à répéter les mêmes gestes : jouer avec les jeunes femmes et être le jouet de femmes plus expérimentées... Le tout en perdant fréquemment la mémoire ou courant après des fragments qu'il entraperçoit.

Après deux aventures, Eva et Mademoiselle Belle, dans la veine de Mémoire Vagabonde, fantasy légère, marivaudage, une pointe de perversité et de désespoir, L'Orage pointe à l'horizon et propose une synthèse des aventures de Jaël avant de faire table rase du passé...

L'encre bava sur le papier et la plume en déchira la surface. La feuille était détrempée, alors qu'il était certain d'en avoir sorti une neuve - il ne lui en restait d'ailleurs plus tant que cela. Il en saisit une autre dans la réserve : de grandes taches grises s'y étalaient, comme si un paquet d'écume avait pénétré jusque dans le casier hermétique de son écritoire. Et les autres, dans quel état se trouvaient-elles ? Et ses archives ? Sa mémoire, sa vie ? Il eut peur d'ouvrir en grand la porte du désastre, peur de découvrir une étendue de charpie gluante veinée d'encre, couverte de moisissures. Il rajusta le loquet de métal. Ce que l'on n'a pas encore vue n'existe pas, il valait mieux laisser subsister l'incertitude.

Ensuite, changement radicale de décors, de genre et d'identité. Les deux nouvelles suivantes Toujours être ailleurs et Immacolata n'ont plus pour protagoniste principal le Jaël de Kherdan de fantasy bien que celui ci soit toujours présent, dans l'ombre, en coulisse ou dans un coin de mémoire... Les ambiances changent mais les problématiques sur la mémoire et l'identité restent. De même qu'Alex, trublion de Réminiscences 2012, entraperçu dans La Voie du Cygne, qui ne cesse de s'imposer à lui dans cette seconde moitié.

Vous êtres un homme tout à fait singulier. Quand votre rêve ne vous plaît pas, vous vous endormez pour rêver encore. Vous vous êtes endormi dans ce jardin, près de cette femme, vous vous réveillez ailleurs, où vous vivez une nouvelle aventure. Vous couchez avec cette jeune fille, son père vous surprend, vous jette en prison, ont veut peut-être même vous condamner à mort. Vous vous réveillez encore plus loin, dans la campagne d'Ervédal. Plus loin encore, vous abordez Dvern... Quand la plupart des gens restent enfermés dans ce cauchemar qu'ils appellent la vie, vous vous permettez de fuir sans cesse...

Cinq nouvelles formant un tout grâce à des interludes, Petites Morts tourne la page concernant Jaël de Kherdan, pour un temps. S'il peut se lire seul, ce recueil gagne en profondeur avec Mémoires Vagabondes (disponible récemment en numérique).  Un très bon moment sous les auspices du douzième atout du tarot de Marseille, un nouveau regard sur le destin de Jaël et un dernier au revoir à Jaran (après celui de Réminiscences 2012).

L'avis de Lhisbei.