img621

 

Retour dans l'univers d'Anamnèse de Lady Star, avant la chute.

Le frère de Leonora, Juan, a gravit les échelons dans le cartel de Valparaiso. Leo a plus ou moins réussi à mener sa vie d'adolescente comme elle l'entendait jusqu'au jour où Juan se lance dans une opération audacieuse contre la confédération des Andins.

Les affaires de Juan comprennent les drogues récréatives, les marchandises de contrebande, les puces d'immersion, mais pas les enlèvements. Pourquoi ont-ils pris trois voitures et toutes ces armes ? Pour s'être habillés ainsi, ils sont partis dans les beaux quartiers. Chercher "une dame". La femme d'un politicien ? Une vielle qu'ils vont enfermer à l'étage en attendant une rançon pendant que les hélicos des forces spéciales tournent au-dessus des toits ? Elle ne veut pas savoir, et comme d'habitude elle a peur. Il ne reste plus qu'à attendre, bouclée ici.

L'opération tourne mal, la cible Veronika Noguera, une scientifique russe ayant émigrée au Chili, trouve la mort dans des circonstances peu claires... Son matériel informatique, volé par Juan et son équipe, garde ses secrets. L'enlèvement et l'interrogatoire d'un de ses proches révèlent que le code est l'ADN d'une bactérie découverte dans un lac souterrain au coeur de l'Antarctique. Les échantillons ayant été perdus, seule une expédition sur Vostok, la base abandonnée depuis des années permettra d'obtenir le graal.

Juan fait jouer toute ses relations au sein du cartel pour obtenir le financement de cette expédition. Mystique, il emmènera Léo en plus de ses acolytes les plus proches.

Vostok dort d'un sommeil semblable à la mort. Le vent gémit et porte des cristaux de neige en petits tourbillons, arrachés à la glace sur des milliers de kilomètres ; des couches fines s'accumulent sur tous les points saillants, sur les derricks, le grand mât en métal, les câbles, ce qui émerge encore des bâtiments, gommant les angles, effaçant les détails, les portes, les chemins de passage, les bidons d'essence abandonnés, le dôme météorologique, les capteurs des anémomètres, les fils des antennes radio, la station de lancement des ballons-sondes.

Même avec l'aide d'un ou deux vétérans, les mafieux découvrent rapidement l'apreté des conditions climatiques et de l'isolement. Les tensions et les divisions s'accroissent rapidement...

- Je ne fais pas confiance au Russe, il est fou. Ta clef est plus petite qu'un grain de poussière, elle est cachée au fond d'un lac profond et le seul moyen d'atteindre ce lac est de traverser par un trou de souris un mur de glace épais comme une chaîne de montagnes.

- Tu penses trop, Oscar, et tu ne vois pas tout. J'ai besoin de toi pour veiller sur les miens. Es-tu avec moi ?

Oscar le fixe dans les yeux.

"Tu es coincé, tu as foiré la capture de la Noguera, tu as proposé un plan de fou au Cartel et tu es condamné à réussir parce qu'ils tueront Ana Maria si tu échoues. Je suis avec toi. Mais si tu te jettes dans un gouffre, ne me demande pas de sauter avec toi."

Le visage de Juan n'a plus rien de chaleureux et Araucan prend peur parce qu'en cet instant. Juan pourrait tuer. Mais les mains noires restent loin de l'arme suspendue à sa hanche.

"Je t'ai entendu."

Jeune étudiante, Leo tentera de survivre dans ce panier de crabe, découvrir ce que chacun cache, et surtout préserver Araucan, son ghost, entité instable et vaporeuse, qui risque de disparaître s'il on l'oublie...

Bien sûr, elle n'a pas envie de retourner là-bas, elle veut le soleil, la chaleur, des couleurs, ses yeux ne savent plus voir que le blanc et le gris. L'Antarctique porte une tristesse immense, tout murmure sans cesse :" Tu n'es pas chez toi." Quand reviendront-ils parmi les hommes ? Dans la solitude, les mensonges s'effritent, les vérités remontent à la surface.

Récit de deux épopées antarctiques, réminiscences des expériences de Veronika captées par Araucan et transmises à Leo d'un côté et lente descente aux enfers glacée de l'autre... Tout en approfondissant son univers, Laurent Kloetzer livre ici un récit apre et prenant, le froid et l'isolement sont mortels mais c'est souvent l'esprit qui flanche le premier. Malgré tout l'espoir n'est pas absent de même que l'émerveillement scientifique... Un excellent récit entre réalité scientique et mysticisme et surtout un beau voyage.

Les avis de : Gromovar, Charybde 2, Naufragés volontaires, Acro,