17 janvier 2014

Méridien de sang de Cormac McCarthy

Un gamin, quatorze ans, mène une vie d'expédients dans l'ouest américain du milieu du XIXe siècle. Une existence violente qui lui vaut d'être remarqué et coopté dans une bande d'irréguliers décidés à lutter pour arracher le Texas au Mexique... Une expédition de branquignoles, foireuse dès le départ. La nuit venue une seule âme se leva par miracle d'entre les corps fraîchement tués et s'éloigna furtivement à la lueur de la lune. Le sol sur lequel il était resté tapi était trempé de sang et imprégné de l'urine des bêtes dont la... [Lire la suite]
Posté par efelle à 22:43 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

07 janvier 2014

Kraken de China Miéville

Lorsqu'ils entreraient dans la salle des cuves, celle qui occupait le coeur du Centre Darwin, il leur accorderait un instant de mutisme. Des rayonnages supplémentaires flanquaient la vaste pièce. Il y avait des centaines d'autres contenants, certains hauts jusqu'à la poitrine, d'autres comme un verre d'eau. Tous contenaient des faces d'animaux lugubres. C'était un décor linnéen, d'espèces clinant l'une vers l'autre, de corbeilles en acier, de poulies suspendues évoquant des lianes. mais personne n'en aurait conscience. Tout le monde... [Lire la suite]
Posté par efelle à 21:15 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :
01 janvier 2014

2014, déjà ? Purée...

Tiens 2013 est terminée... Il est donc temps de faire un petit bilan comme chaque année. Au niveau des lectures, malgré de grosses difficultés en fin d'année avec Kraken de China Miéville qui ne m'accroche pas, j'ai tout de même lu 58 livres. Un résultat des plus honnêtes vu le nombre de gros pavés dans la sélection. On notera aussi un net recul de la SFFF dans mon choix avec un bon 20 % de lectures hors du genre, les causes ? Envie de changer d'air et actualité pas folichonne...   Il n'en reste pas moins quelques excellents... [Lire la suite]
Posté par efelle à 09:44 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
25 décembre 2013

Blacksad : Amarillo de Diaz Canales et Guarnido

Dernier album en date de Blacksad, Amarillo met en scène un détective désormais fatigué, qui a vu trop de morts. Une opportunité de se refaire financièrement lui tombe dessus sur le parking de l'aéroport de la Nouvelle Orléans, ramener une voiture à son point de départ. Une affaire qui se compliquera sérieusement quand sa route croisera celles de deux beatniks talentueux mais nihiliste et fortement alcoolisés... S'engage une traque à plusieurs niveaux qui se terminera dans l'univers du cirque pour de nouveaux rebondissements.... [Lire la suite]
Posté par efelle à 20:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 décembre 2013

Le mystérieux Docteur Cornélius de Gustave Le Rouge, épisodes 5 et 6

Agénor ne connaissait pas New York, qu'il n'avait traversé que rapidement dans ses précédents voyages. Il résolut d'y passer trois jours, aussi bien pour se reposer que pour se faire une opinion sur la ville monstrueuse où les maisons de trente étages, les gratte-ciel, semblent jeter un défi aux sublimes architectures de l'Egypte, de l'Inde et du Moyen Age gothique - New York où le combat pour l'existence revêt une forme si inexorable et si sauvage. Episode 5 - Le secret de l'île des pendus Reprise de ma lecture du Mystérieux... [Lire la suite]
Posté par efelle à 21:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 décembre 2013

Sandman Slim de Richard Kadrey

Je compte jusqu'à onze en pénétrant plus profondément dans Hollywood. Onze parcmètres. Onze putes qui cherchent leur première passe d'après-Noël. Onze acteurs dont je n'ai jamais entendu parler sur onze étoiles du trottoir. Onze ans. Onze foutues années et me voilà de retour avec une clé, un couteau et une pièce avec laquelle je ne pourrais même pas me payer un café. Deux trois quatre cinq six onze, en Enfer tout le monde bronze. Après onze ans d'absence, je reviens au bercail un lendemain de Noël. N'est-ce pas un message lourd... [Lire la suite]
Posté par efelle à 21:32 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

04 décembre 2013

Le Capitaine Alatriste d'Arturo Pérez-Reverte

On dit que la vraie patrie d'un homme est son enfance. Et il est vrai que je me souviens encore avec nostalgie de la Taverne du Turc, malgré le temps passé. Elle a disparu, comme le capitaine Alatriste et les années hasardeuses de ma jeunesse. Mais, à l'époque de Philippe IV, cette taverne était l'une des quatre cents auxquelles les soixante-dix mille habitants de Madrid pouvaient accourir pour étancher leur soif - soit une taverne pour cent soixante-quinze personnes -, sans compter les tripots, les maisons de tolérance et autres... [Lire la suite]
Posté par efelle à 19:18 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
29 novembre 2013

La guerre olympique de Pierre Pelot

Cent quarante kilos de chairs, des muscles hypertraités aux anabolisants, contre cent dix kilos (développés, plutôt, par dynamogénéisation du potentiel énergétique). Match inégal ? Mais c'était la règle du jeu - et d'ailleurs, ce que Coggio rendait en lourdeur et force brute, il le gagnait en sveltesse et rapidité. Alors que la scission du monde en deux bloc idéologiques et la pression démographique menaçaient l'avenir de l'humanité, la guerre olympique a été instituée : plus aucun conflits armés dans le monde, tous les deux ans... [Lire la suite]
Posté par efelle à 19:20 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
22 novembre 2013

Les Peaux-Epaisses de Laurent Genefort

Thalan était leur malédiction. Depuis la catastrophe de Thalan, le clan de Nomaral fuyait, conduit par Ul Korr. Le clan avait été attaqué dans un quartier d'entrepôts de Firy, l'Ecope Alensus. Quinze des siens avaient péri, mais aussi trois des chasseurs à leurs trousses. Les mercenaires avaient emporté leurs morts et les peaux-épaisses qu'ils avaient abattus. Lesquels avaient sans doute été écorchés, et leur surépiderme placé en chambre froide afin de ne pas altérer les tissus. Plus tard, les peaux seraient traitées, et vendues à... [Lire la suite]
Posté par efelle à 20:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
17 novembre 2013

Mon cinéma japonais...

 Il y a quelques temps (années même), j'avais évoqué mon intérêt pour le cinéma asiatique et japonais en particulier, que ce soit du côté des films à grand spectacle (Kurosawa rules ! ) ou du chambara (Kurosawa encore certes mais pas que lui). L'occasion aussi de recevoir quelques suggestions qui se sont avérées des plus satisfaisantes. Je réitère donc cet exercice, un peu en vrac comme cela me vient, sur le cinéma japonais que j'ai pu apprécier jusque là...   Furyo de Nagisa Oshima   Un camp de prisonniers... [Lire la suite]
Posté par efelle à 10:57 - - Commentaires [8] - Permalien [#]