7

 

Tout ce que j'ai fait pour toi, ça ne te suffit pas ? Tu as encore trop de partisans, peut-être ? Tu veux trier le boin grain de l'ivraie ?

- Ne prends pas la mouche, mon garçon. Qui oserait contester que tu es l'un de mes champions ? Au point où j'en suis, je ne boirais pas avec toi si je ne t'accordais pas ma confiance. La question que je te posen ce n'est ni de la défiance, ni une lubie. Essaie un peu de te mettre à ma place, j'ai besoin de comprendre... Ceux que je n'ai jamais traités en ennemis ont été si nombreux à me trahir que j'aimerais apprendre pourquoi celui que j'ai traité en ennemi prend fait et cause pour moi. Ca n'a rien d'une indiscrétion : tu as une leçon à m'apporter.

 

Je ne vais pas m'étendre sur le côté feuilletonnant de ce récit...  Chasse Royale s'étend désormais sur plusieurs tomes de tailles inégales, avec quelque coup de mou. Ce dernier tome après un démarrage en douceur, relance l'intérêt avec le retour d'Ambigat dans le conflit. Ségovèse a fait ses preuves en tant que héros du camp loyaliste bien que ce parti semble sur le point de sombrer...

 

Dans la puanteur des morts - ces Carnutes qui ont perdu la vie de ma main - je prends conscience de cette charge. C'est une leçon royale, que je n'avais pas comprise dans les réticences de mon oncle et que je perçois mieux dans la rancoeur de ma tante. Bien que je ne porte pas le titre souverain ; je suis enfin entré dans leur cercle. Comme eux, me voici condamné à me surpasser et à décevoir. Plus d'issue ni de repos possible : désormais, il faudra renchérir sans cesse, et payer aussi durement les accomplissements que les échecs.

 

Ce tome de qualité, termine Chasse Royale (il était temps) de manière satisfaisante. Un bon moment.