img342

La loi en vigueur dans tout le système solaire était sans équivoque. Dans un environnement aussi hostile à la vie que l'espace, l'aide et la bienveillance de vos congénères humains n'étaient pas en option. Par sa seule existence, le signal de détresse obligeait le vaisseau le plus proche à venir porter assistance à son émetteur. Ce qui ne signifiait pas que cette loi était universellement appliquée.

Le Canterbury était en charge maximale : plus d'un million de tonnes de glacce soumis à une accélération progressive pendant le mois écoulé. Tout comme le petit glacier qui avait écrasé le bras de Paj, cette masse serait difficile à ralentir. La tentation d'avoir une défaillance dans les communications, d'effacer les données reçues et de laisser le grand dieu Darwin décider était toujours présente.

Dans un système solaire où l'humanité a finit par essaimer dans le système solaire : Mars est colonisée, des stations spatiales ont fleuries sur nombre d'astéroïdes et trois puissances ont vues le jour : la Terre, Mars et l'alliance informelle des diverses stations lointaines.

C'est dans ce contexte qu'un vaisseau, le Canterbury, faisant la navette entre Saturne et diverses stations, se porte au secours d'un navire en perdition. L'épave désertée se révèle un leurre et le Canterbury est pulvérisé. La poignée de survivants, isolée dans une chaloupe, diffuse largement les quelques preuves à sa disposition, livrant un casus belli aux factions extrèmistes des colons de la bordure extèrieure : Mars, réputée responsable doit payer.

- La guerre entre la Ceinture et Mars est un suicide. Même si tous les prospecteurs d'astéroïdes de la Ceinture étaient armés, nous ne serions pas de taille face à la Flotte martienne. Nous réussirions sans doute à détruire quelques-unes de leurs unités par la ruse et des attaques-suicides, et Mars se sentirait peut-être obligé d'anéantir une de nos stations avec des missiles nucléaires pour remettre les pendules à l'heure. Mais nou pouvons fixer des charges chimiques à quelques centaines de cailloux de la taille de lits superposés et déclencher l'Armageddon en les faisant pleuvoir sur les dômes des cités martiennes.

Il se tut un moment, comme s'il cherchait ses mots, et se rassit sur sa chaise.

- Tous les chantres de la guerre ne pensent pas à ça. C'est l'éléphant dans le magasin de porcelaine. Quiconque ne passe pas sa vie dans un vaisseau spatial est par définition vulnérable. Tycho, Eros, Pallas, Cérès. Les stations ne peuvent pas esquiver des missiles tirés sur elles. Et avec tous les citoyens ennemis qui vivent au fond d'énormes puits de gravité, nous n'avons pas à viser avec une grande précision. Einstein avait raison. La prochaine guerre se fera à coup de cailloux. Mais les cailloux de la Ceinture transformeront la surface de Mars en une mer en fusion.

Rapidement la situation se dégradra et le conflit se propagera à tous le système, attisé par Holden rescapé du Canterbury et lanceur d'alerte naïf et irresponsable. Une trajectoire apocalyptique qui le mettra lui et sa poignée de compagnon, sur la route de Miller, policier vieillissant, poursuivant sa recherche d'une héritière terrienne envers et contre tout.

Mais l'intrigue ne se résume pase à un décalque de la guerre d'indépendance américaine, avec ses colonies piaffant sous le joug de la nation mère, une faction occulte profitant du chaos pour expérimenter un antique virus extra-terrestre, trouvé sur un satellite de Saturne. Une intrigue secondaire qui prendra de plus en plus d'ampleur, dans des ambiances à la John Carpenter

- Les gens ont le droit de savoir ce qui se passe, dit-il. Votre argumentaire se réduit à estimer que les gens ne sont pas assez intelligents pour trouver un moyen d'utiliser la vérité.

- Est-ce que quelqu'un s'est servi de quelque chose vous avez diffusé autrement que comme une excuse pour abattre quelqu'un qu'il n'aimait pas avant ? Si vous leur donnez une raison supplémentaire de le faire, ça ne les empêchera pas de s'entretuer, dit Miller. C'est vous qui avez déclenché ces guerres, capitaine, mais ça ne signifie pas que vous êtes en mesure de les stopper.

Prenant rapidement de l'ampleur, L'éveil du Léviathan est un roman bien mené, malgré le caractère crispant d'Holden. La tension augmente rapidement et les rebondissements fréquents facilitent l'immersion. Un récit prenant et une excellente distraction.

 

Les avis d'Anudar, Gromovar, Lorhkan, Nauvragés Volontaires, Lune, Herbefol.