img241

L'Amérique n'a jamais été innocente. C'est au prix de notre pucelage que nous avons payé notre passage, sans un regret sur ce que nous laissions derrière nous. Nous avons perdu la grâce et il est impossible d'imputer notre chute à un seul évènement, une seule série de circonstances. Il est impossible de perdre ce qui manque à la conception.

C'est par ces mots que James Ellroy préface son roman, un argument massue non dénué de vérités pour couvrir la période 1958 - 1963, de l'ascension au pouvoir de JFK jusqu'à son assassinat. L'occasion de s'intéresser au dessous des cartes pendant que l'Histoire avec un grand H capture l'attention du monde.

Pour nous accompagner dans ce voyage, trois personnages atypiques, pathétiques et terrifiants.

Ward Littell, agent du FBI idéaliste qui se brulera les ailes et subira bien des déconvenues avant de devenir un monstre de sang froid et de haine... Un pion dans le jeu de Hoover mais aussi de ses amis...

Littell se leva et balança son revolver en arc de cercle, Sal le Fou se ramassa le canon en plein dans les dents.

Kemper Boyd disait toujours : intimide tes informateurs.

Sal cracha du sang et des plombages en or. Quelques mômes au comptoir contemplaient la scène, les yeux comme des billes de loto.

Littell soutint leurs regards et leur fit baisser les yeux.

Kemper Boyd, agent du FBI, ayant la faveur de Hoover, au service des Kennedy, de la mafia et de la CIA. Un arriviste de première qui jongle avec ses loyautés. Un jeu dangereux, usant...

- Excuse-moi, Père, et excuse-moi, Claire, mais Kemper Boyd vénère l'argent. Et nous savons tous que John F. Kennedy en a beaucoup.

Pete Bondurant, ex marine, ex flic, détective privé, au service d'Howard Hugues, de la mafia et à terme de la CIA... Une brute terrifiante, pragmatique, et finalement pathétique (voire presque sympathique), malgré son absence de scrupules.

Il faisait le mac jadis et montait des opérations de chantage. Aujourd'hui, il était le garde au fusil qui veillait à la diligence de l'Histoire.

Trois personnages marquants qui n'auront de cesse de se croiser, s'allier ou se confronter suivant leurs loyautés fluctuantes, des intérêts ponctuels ou des rancoeurs... Tout cela sur fond d'affrontement larvé entre Howard Hugues et Joe Kennedy, Jimmy Hoffa et Bob Kennedy, de révolutions cubaines, de tentatives de renversement de Fidel Castro, de bras de fer entre Hoover et les Kennedy et bien d'autres évènements...

En maintenant ces trois protagonistes en coulisse, James Ellroy dresse un portrait peu ragoûtant de l'Amérique mais terriblement réaliste, tout en évitant de réécrire l'histoire ou donner des réponses définitives sur l'assassinat de JFK. Coups tordus et magouilles entre L.A. et Miami, ambiances variées : strass et paillettes jusqu'à un camp de formation sordide dans les Everglades, personnages en nuance de gris. Un excellent roman plein de rage et de rebondissements, passionnant.

 

L'avis du Pendu.

 

Une lecture dans le cadre du Challenge Pavé de l'été.

pavc3a9-2014