2

 

Troisième tome du récit Les Sentiers des Astres, Meijo reprend les mécaniques précédentes alternant les péripéties de la quête du Roi Diseur et le récit d'un de ses membres, dans le cas présent la suite du récit de la Courtisane. Un récit désenchantée qui fait échos à l'adversité qui s'acharne sur l'expédition et ses alliés, contraint de fuir devant des ennemis issus d'une antiquité cauchemardesque et les disensions internes.

Je n'ai pas remarqué l'instant où nous avons quitté les Sentiers des Astres.

Les troncs proches ont perdu peu à peu de leur éclat, tandis que les bosquets lointains se purgeaient d'un excès d'ombres. Mes bottes se sont lestées du poids de mes propres os. Les arbres se sont figés, les écorces ont maîtrisé leurs frémissements. J'ai cessé d'entendre le métabolisme de mes compagnons.

Finalement, j'ai levé les yeux. Les étoiles n'étaient plus que petites choses tremblotantes mordillant un ciel immense, dont la trame bleuissait lentement, délavée par la longue aurore. J'ai su que nous avions retrouvé le Vyanthryr, rien que le Vyanthryr, dans ce qu'il a de plus terrestre.

Assez dense en évènements, ce troisième tome se révèle très plaisants dans ses rebondissements, la variété des situations et l'appronfondissement de cet univers.  Un très bon moment et une série à suivre.