2

C'est sous les auspices de Patrice Louinet que Glénat a lancé la collection Conan le Cimmérien, changeant d'auteurs à chaque album.
Jean-David Morvan et Pierre Alary ouvre le bal en adaptant La reine de la côte noire.

Le texte est des plus classiques en matière de fantasy ou plus spécifiquement de Sword & Fantasy mais on est face ici à un récit fondateur près de quarante ans avant les écrits de Fritz Leiber ou Karl E. Wagner.

Quoi qu'il en soit, Jean-David Morvan lance le récit de manière on ne peut plus efficace... Conan contraint de fuir une cité, se fait marin jusqu'à sa rencontre avec la bande de pirate de la Tigresse...

2020-01-26_165509

La pugnacité et le pragmatisme du cimmérien lui vaudront l'amour de la belle et indomptable Bélit. Ensemble, le couple ménèra la bande de pirates tout le long de la côte noire. Jusqu'au moment où Bélit décidera de se mettre en quête d'une cité abandonnée au coeur de la jungle. Une expédition mortifère qui pèsera lourd sur la bande de pirates et le coeur de Conan.

2020-01-26_165719

Le trait de Pierre Alary est plaisant et le récit se lit avec un plaisir certain. Enfin le commentaire final de Patrice Louinet replace l'oeuvre puis le récit d'Howard dans son contexte de parution. Un bon moment.