22 mars 2016

Les Affinités de Robert Charles Wilson

L'idée me plaisait. Je voulais qu'elle soit vraie. Nous sommes l'espèce la plus coopérative de la planète... possédez-vous un seul objet que vous ayez entièrement fabriqué de vos mains avec des matériaux extraits par vos soins de la nature ? Et sans ce réseau de collaboration, nous sommes aussi vulnérables que des antilopes à trois pattes au milieu du territoire des lions. Mais en même temps, quel talent nous avons pour la cupidité, pour l'indifférence morale, pour des guerres de conquête à tous niveaux, du jardin d'enfants... [Lire la suite]
Posté par efelle à 22:58 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :

07 novembre 2014

Les Perséides de Robert Charles Wilson

Recueil de nouvelles, légèrement liées entre elles, Les Perséides permettent à Robert Charles Wilson d'alterner les ambiances du fantastique à la science fiction... Jouer était une perte de temps impardonnable, mais Jacob voulait entrer en transe, voulait ce plaisir égoïste de sortir de lui-même, même un instant, et c'était chose impossible dans les cafés. Plus Rachel s'enfonçait dans la folie, plus il avait envie d'entrer dans son propre espace cérébral, comme s'il devait exister un équilibre sur le plan de la santé mentale. Les... [Lire la suite]
Posté par efelle à 22:09 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
20 août 2014

Les derniers jours du paradis de Robert Charles Wilson

  2014 sur une terre pacifiée depuis le début du XXeme siècle, une terre où la Première Guerre Mondiale a bien été la Der des der et où la SDN permet d'éviter les conflits armés majeurs... Tout celà grâce à la radiosphère, une couche de la haute atmosphère renvoyant partout dans le monde ce qu'elle capte et ce du fait de l'hypercolonie : un réseau d'animacules extra-terrestre, ignoré de presque tous, imposant un régime pacifié à l'humanité via une manipulation subtile des moyens de communications... Mais aussi via l'envoi... [Lire la suite]
Posté par efelle à 19:28 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
26 septembre 2012

Vortex de Robert Charles Wilson

Les journaux télévisés n'arrêtaient pas de parler des lancements en cours à White Sands, ceux de fusées qui injectaient des aérosols sulfurés dans la haute atmosphère pour essayer de ralentir le réchauffement climatique. Contre cette apocalypse imminente là (qui n'était pas de leur fait), les Hypothétiques n'avaient pas offert la moindre défense. Ils protégeaient la Terre du soleil enflé, mais la teneur en CO2 de l'atmosphère ne semblait pas les regarder. Bien entendu, c'était à l'humanité de s'en occuper. Les pétroliers... [Lire la suite]
Posté par efelle à 21:30 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :
31 octobre 2011

Julian de Robert Charles Wilson

  Il flottait surtout au-dessus du Dépotoir (de n'importe quel Dépotoir) l'inconfortable conscience que, en bon ou en mauvais état, ces objets avaient survécu à leurs créateurs... s'étaient révélés plus durables que la chair ou l'esprit (car les âmes des Profanes de l'Ancien Temps n'étaient presque certainement pas au premier rang pour la Résurrection). Suite à la raréfaction du pétrole, la civilisation moderne s'est effondrée pour laisser place après une longue période de troubles et de famines, à une société calquée celles du... [Lire la suite]
Posté par efelle à 08:30 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :
08 octobre 2010

L'o10ssée - L'odyssée Folio SF en 10 nouvelles

Anthologie constituée pour le dixième anniversaire de la collection Folio SF, ce recueil, aimablement offert, se révèle une bonne surprise. Entre les nouvelles sont intercalés des panégyriques d'auteurs français sur des textes parus dans la collection, ils ne sont pas tous convaincants mais je dois admettre qu'Antoine Bello m'a donné envie de lire Solaris de Stanilas Lem. Parmi les nouvelles proposées, l'uchronie de Mary Gentle, La route de Jérusalem, n'est pas très convainquant, l'auteur me semble plus à l'aise avec les romans... [Lire la suite]
Posté par efelle à 23:01 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

15 juin 2010

Utopiales 09

Après l'avoir hébergé un an dans ma pile, je me suis rappelé l'existence de cette anthologie suite à une déclaration d'achat d'Anudar. Ugo Bellagamba ouvre le bal avec une préface intitulé "Où sont nos mondes meilleurs ?", pas forcément l'entrée en matière la plus digeste mais son tour d'horizon se révèle assez intéressant. Les Perséides de Robert Charles Wilson s'avère un peu décevant. On suis les pérégrinations d'un homme porté à la contemplation  des étoiles qui s'attache à une jeune femme quelque peu New Age. L'évènement... [Lire la suite]
Posté par efelle à 20:51 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,
11 juin 2010

Le vaisseau des Voyageurs de Robert Charles Wilson

  Le ciel nocturne s’était enfin éclairci. Pour la première fois depuis le début de ce mois de mars pluvieux, Matt pouvait voir de ses propres yeux le phénomène qui terrifiait le monde. Il avait vu des photos sur l’écran de son Sony quarante-huit centimètres, bien sûr. Mais c’était la télévision. Une image de synthèse. Là, il s’agissait de son jardin. En direct. Du ciel au-dessus de Buchanan, Oregon : sans lune, sombre, et éclaboussé d’étoiles.   Un engin immense orbite autour de la Terre depuis un an. Dans... [Lire la suite]
Posté par efelle à 22:11 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,
04 juin 2010

A travers temps de Robert Charles Wilson

  1979 Dans une maison isolée de Belltower sur la côte pacifique, Billy, un soldat du futur émerge brusquement de l’anomalie spatiotemporelle dissimulée par la bâtisse. Il abat Ben Collier, le gardien des lieux, et dissimule le cadavre dans les bois avant de repartir à une autre époque… Il avait pris un peu de poids depuis le départ de Barbara, ce qui commençait à se voir… à un renflement au niveau abdominal ou à un peu de mollesse sur le visage. Mais c’était l’expression renvoyée par le miroir qui lui donnait l’air... [Lire la suite]
Posté par efelle à 23:37 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :
23 septembre 2009

Axis de Robert Charles Wilson

Les trois décennies écoulées depuis la fin du Spin avaient vu la  région sauvage à l’est d’Equatoria se transformer en capharnaüm de villages de pêcheurs, de camps de bûcherons, d’usines primitives, de terres arables dégagées par brûlis, de routes tracées à la hâte, d’une douzaine de petites villes en plein développement et d’une plus grande, par laquelle transitaient la plupart des riches ressources de l’arrière-pays. Breaker Beach, à presque cent milles nautiques au nord de Port Magellan, était sans doute la plus laide des... [Lire la suite]
Posté par efelle à 21:17 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :