22 mai 2016

Le régiment monstrueux de Terry Pratchett

  Vous prenez une poignée de gens qui n'ont pas l'air différents de vous et moi, mais quand on les réunit tous, on obtient ce type de fous furieux affublés de frontières et d'un hymne national. La Borogravie est en guerre, une de plus, pour ce pays pauvre perdu dans ses montagnes au milieu de nulle part. Le conflit ayant conduit à la destruction du tours du clac, Ankh-Morpork a envoyé une délégation diplomatique pour suivre le conflit, en la personne du Duc Sam Vimaire. Par ailleurs, Guillaume Des Mots du journal Le... [Lire la suite]
Posté par efelle à 09:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

16 octobre 2013

La Longue Terre de Terry Pratchett et Stephen Baxter

Un physicien publit le résultat de ses recherches sur internet, il est possible d'accéder à une succession de version parallèle de la Terre totalement vide d'habitant, grâce à un dispositif très simple, alimenté en électricité par une pomme de terre... C'est rapidement la ruée vers ces terres vierges d'occupation humaine. La plupart des passeurs de la première heure sont vite rentrés chez eux. Certains non. Les riches ont trop à perdre en quittant la Primeterre mais les pauvres ont tout à y gagner. Ainsi, à Bombay, à Lagos et même... [Lire la suite]
Posté par efelle à 22:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
27 janvier 2013

Coup de tabac de Terry Pratchett

"Vous voyez, monsieur, reprit Villequin, l'assurance, c'est ce qui leur a donné tout cet argent et toutes ces terres. Et aussi ce qui les leur a fait perdre parfois, évidemment. Un des grands-oncles de dame Sybil a un jour perdu une villa et mille hectares de bonnes terres arables en ayant l'assurance qu'un ticket de vestiaire pouvait battre un brelan d'as. Il s'est fait tuer dans le duel qui a suvi, mais il était assurément mort, au moins. - C'est du snobisme, et je n'aime pas ça", dit Vimaire. Sybil pense depuis longtemps que... [Lire la suite]
Posté par efelle à 11:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
23 août 2012

Procrastination de Terry Pratchett

Lobsang se leva quand Lou-tsé revint dans l'antichambre, mais avec une certaine hésitation, gêné de paraïtre témoigner du respect. "D'accord, voici les règles, dit Lou-tsé en passant devant lui sans s'arrêter. La première : tu ne m'appelles pas "maître", et moi je ne te donne pas de nom ridicule d'insecte. Ce n'est pas mon boulot de te former, c'est le tien. Car il est écrit : "Pas question de ces trucs-là." Fais ce que je te dis et on s'entendra bien. Ca marche ? Deux orphelins doués en matière de temps ont atterris à Ankh... [Lire la suite]
Posté par efelle à 23:09 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
06 juillet 2012

Le cinquième éléphant de Terry Pratchett

Pourquoi lui ? Ankh-Morpork grouillait de diplomates. C'était pratiquement à ça que servaient les gens de la haute, ce qui leur était facile parce que la moitié des gros bonnets étrangers qu'ils rencontraient étaient de vieux potes avec qui ils avaient joué au loup glacé à l'école. Ils s'appelaient le plus souvent par leur prénom, même si leurs interlocuteurs se nommaient Ahmed ou Fong. Ils savaient de quelles fourchettes se servir. Ils chassaient et pêchaient. Ils évoluaient dans des univers qui chevauchaient plus ou mois ceux de... [Lire la suite]
Posté par efelle à 10:32 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
18 décembre 2010

Allez les mages ! de Terry Pratchett

Si je comprends bien, le but de ce jeu consiste à marquer au moins un but de plus que l'adversaire. Mais nos deux équipes se contentent de courir un peu partout, et tout le monde cherche à donner des coups de pied dans le ballon en même temps. Oh, des buts ont été marqués, mais seulement quand l'opportunité s'est présentée. Comme aux échecs, il faut assurer la sécurité du roi, votre but. Oui, vous allez dire que vous avez le gardien de but, mais ce n'est qu'un seul homme, métaphoriquement parlant. Tous les ballons qu'il arrête... [Lire la suite]
Posté par efelle à 18:14 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :

08 novembre 2009

Monnayé de Terry Pratchett

Tu viens d’ouvrir la porte à un vieux chat qui a perdu la notion de contourner les obstacles, se dit-il tandis qu’il remontait la sonnerie. Comme tous les jours. Crois-tu que c’est la réaction d’un esprit sain ? D’accord, c’est triste de le voir rester des heures la tête collée contre un fauteuil qui lui bloque le passage jusqu’à ce qu’on déplace l’obstacle, mais maintenant c’est toi qui te lèves tous les jours pour le lui déplacer. Voilà ce que ça fait, le travail honnête.   Oui, mais le travail malhonnête a failli me... [Lire la suite]
Posté par efelle à 15:33 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
31 décembre 2008

Timbré de Terry Pratchett

<!-- /* Style Definitions */ p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal {mso-style-parent:""; margin:0cm; margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:12.0pt; font-family:"Times New Roman"; mso-fareast-font-family:"Times New Roman";} @page Section1 {size:612.0pt 792.0pt; margin:70.85pt 70.85pt 70.85pt 70.85pt; mso-header-margin:36.0pt; mso-footer-margin:36.0pt; mso-paper-source:0;} div.Section1 {page:Section1;} --> ... [Lire la suite]
Posté par efelle à 15:51 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
22 décembre 2008

Jeu de nains de Terry Pratchett

<!-- /* Style Definitions */ p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal {mso-style-parent:""; margin:0cm; margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:12.0pt; font-family:"Times New Roman"; mso-fareast-font-family:"Times New Roman";} @page Section1 {size:612.0pt 792.0pt; margin:70.85pt 70.85pt 70.85pt 70.85pt; mso-header-margin:36.0pt; mso-footer-margin:36.0pt; ... [Lire la suite]
Posté par efelle à 20:14 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :
27 juillet 2008

Le père Porcher de Terry Pratchett

« Nous aurons besoin de savoir où, quand et bien sûr qui », dit-il au bout d’un moment.Le capuchon opina. Le lieu ne figure sur aucune carte. Nous aimerions que le travail soit terminé avant une semaine. C’est primordial. Quant à qui…Un dessin apparut sur le bureau de Sédatiphe tandis que lui arrivaient dans la tête les mots : Appelons-le « le Gros ».« C’est une blague ? » fit Sédatiphe.Nous ne blaguons jamais.Non, ça, c’est sûr, se dit Sédatiphe. Ses doigts tambourinèrent sur le... [Lire la suite]
Posté par efelle à 12:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :