16 janvier 2008

Des milliards de tapis de cheveux d’Andreas Eschbach

Ostvan attendit donc seul, mais il laissa son verre de côté. Les heures passèrent et ses pensées s’assombrirent. Finalement s’élevèrent dans le silence les cris d’un nouveau-né mêlés à ceux de l’accouchée, et Ostvan entendit les lamentations et les pleurs des femmes. Il se leva à grand-peine, comme si chaque mouvement le faisait souffrir. Il décrocha l’épée du mur et la posa sur la table. Puis il attendit, debout patiemment résigné, jusqu’à ce que la sage-femme sorte de la chambre, le nouveau-né dans les bras.« C’est un... [Lire la suite]
Posté par efelle à 19:53 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

13 janvier 2008

Oms en série de Stefan Wul

A l’entrée du parc où nichaient les oms libres, on distinguait un rectangle de clarté dans la nuit.Terr en fut intrigué. Brave eut beau lui démontrer que ce rectangle était un écriteau à l’usage des draags, et que les affaires des draags n’intéressaient pas les oms, le jeune garçon laissa son compagnon rentrer seul et alla prudemment rôder du côté de l’entrée normale des draags.Il ne fut pas long à comprendre. L’écriteau disait : « Parc fermé demain – Désomisation ». Petit exercice de relecture... [Lire la suite]
Posté par efelle à 21:08 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
12 janvier 2008

Histoires étranges et fantastiques d’Amérique latine

Le lendemain c’était dimanche et messe de onze heures, la messe de Solentiname où les paysans, Ernesto et les amis en visite commentent un chapitre de l’Evangile, ce jour-là l’arrestation de Jésus au Jardin des Oliviers, un sujet que les gens de Solentiname traitent comme s’ils parlaient d’eux-mêmes, de ce qui pourrait leur tomber dessus la nuit ou en plein jour, cette vie de permanente incertitude dans les îles ou sur le continent et dans tout le Nicaragua, et pas seulement le Nicaragua mais dans presque toute ... [Lire la suite]
Posté par efelle à 18:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 janvier 2008

Histoire d’en finir avec 2007

Un petit bilan pour tourner la page de l’année écoulée…  Dans les auteurs que j’ai découvert plus ou moins tardivement cette année :Robert Charles Wilson ;Catherine Dufour ;Gene Wolfe ;Greg Egan ;m’ont particulièrement marqués, je continuerai d’explorer leurs œuvres en 2008.   Pour les romans les plus marquants, je garde en tête sans ordre de préférence : Spin et Blindlake de Robert Charles Wilson Ronde de nuit de Terry Pratchett Le Peintre des Batailles d’Arthuro Perez... [Lire la suite]
Posté par efelle à 23:02 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
03 janvier 2008

L’Oiseau Impossible de Patrick O’Leary

Les tiges de blé autour d’eux s’apaisent et s’immobilisent comme si on venait de voler tout le vent du monde. Sans revenir à leur position verticale : elles demeurent inclinées. Pourtant il n’y a plus un souffle.A quelques deux cent mètres en l’air, un objet rond s’est infiltré au centre du champ de vision de Micke et de Danny. Sans faire de bruit. Un point argenté cerclé d’un halo blanc, qui plane dans le ciel comme un œil énorme dévisageant la terre.L’espace infini d’une fraction de seconde, les frères ... [Lire la suite]
Posté par efelle à 21:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 décembre 2007

Rainbows End de Vernor Vinge

Le monde a changé, Robert. Aujourd’hui je peux trouver des réponses avec des méthodes qui auraient été impossibles il y a vingt ans. Cent milles personnes à travers le monde ont collaboré à ma recherche, par tout petits morceaux que personne ne pouvait reconnaître. Le plus gros risque, c’est que mes résultats soient tout simplement faux. La désinformation règne en maître, de nos jours. Même quand les mensonges ne sont pas délibérés, il y a toujours différents groupes de Fantasy qui essaient de déformer la réalité pour ... [Lire la suite]
Posté par efelle à 16:20 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

14 décembre 2007

Freakshow ! de Xavier Mauméjean

Fin de la première saison du Club Van Helsing ! Xavier Mauméjean un des deux co initiateur de cette collection réunit le petit monde du Club pour une petite fête qui tourne à la tuerie générale quand un commando s’invite pour l’apéritif. Cette première partie, un peu plate et attendue, se traîne sur les soixante premières pages environ puis l’intrigue démarre réellement avec les pourquoi, les comment et la riposte nécessaire.  Délaissant l’équipement conventionnel, la jeune femme ouvrit une large pochette... [Lire la suite]
Posté par efelle à 22:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
12 décembre 2007

Mickey Monster de Bretin & Bonzon

La tête me tournait ! Je connaissais l’ivresse suprême, le monde devenait Mickey et Mickey était devenu le Monde ! Un infirme s’invite à une réunion du Club Van Helsing afin de narrer sa bien curieuse aventure… Inventeur et représentant de la Machine à Mickey, Roger Mac Orman, s’égara en forêt, à la recherche d’un raccourci qu’il ne trouva jamais, un soir de tempête.Une rencontre percutante avec quelque chose venue d’ailleurs, la décision douteuse de l’embarquer dans son coffre et voilà un blob lâché en... [Lire la suite]
Posté par efelle à 21:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 décembre 2007

Délires d’Orphée de Catherine Dufour

A pas de chat, le chasseur grimpa les escaliers raides jusqu’au deuxième étage. Le couloir était étroit, glacial, envahi par une puanteur de chou bouilli et un murmure télévisuel. Porte 25, Senoufo s’approcha, effleura, écouta. Vantail mince et serrure approximative de pauvre. Aucun bruit. Aucune chaleur. Un fort vent coulis. Et une odeur…Senoufo recula de trois pas dans le couloir : il préférait le chou bouilli.  Un objet a été volé chez Van Helsing en personne, une carapace de tortue. Le maître veut la... [Lire la suite]
Posté par efelle à 18:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
05 décembre 2007

Question de mort de Johan Heliot

Une lumière violente l’éblouit au moment où il releva le store. Il cligna plusieurs fois des paupières dans l’espoir de chasser les insectes flamboyants qui couraient sur ses globes oculaires. Qu’est-ce que tout ce bordel pouvait bien signifier ? Tâtonnant, il reflua vers la chambre et le fusil à canon scié qu’il gardait à portée de sa main, glissé sous la table de chevet – sa meilleure garantie contre les emmerdements, plus efficace en tout cas qu’une police d’assurance hors de prix, sans même parler d’une couverture... [Lire la suite]
Posté par efelle à 19:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]