23 octobre 2010

Starfish de Peter Watts

Un vague soleil cuivré se précise à tribord. Il ne s'agit guère que d'un flambeau au sommet d'un poteau, un marqueur de territoire qui repousse l'abysse à l'aide d'une ampoule au sodium et d'une pulsation VLF. Une manière pour l'Autorité du Réseau Electrique de pisser sur un rocher afin d'annoncer à qui veut l'entendre : cet endroit infernal est à nous. La crise énergétique a atteint son paroxysme, pour répondre à la demande sans cesse croissante des stations géothermique sont installés le long de failles abyssales dans le... [Lire la suite]
Posté par efelle à 10:36 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

16 octobre 2010

Aux trois éléphants de Lorris Murail

Minuscule recueil de deux nouvelles recommandé et prêté par une blogueuse très aimable, Aux trois Eléphants présente une certaine ressemblance avec les éditions luxueuses des voyages extraordinaires de Jules Verne. Ceci n'est pas fortuit puisque la nouvelle Aux trois Eléphants est constituée par les lettres envoyées par un libraire incrédule au mystérieux détenteur d'une édition inconnue de Verne. Individu qu'on découvre en lisant entre les lignes du libraire. Une courte nouvelle entrainante, bien menée qui remplie bien son rôle... [Lire la suite]
Posté par efelle à 12:26 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
16 octobre 2010

CLEER, Une fantaisie corporate de L.L. Kloetzer

Pendant ces quelques semaines, je veux ouvrir un créneau, une porte particulière que ne pourront emprunter que ceux qui la verront. Ceux qui la passeront devront convenir en tout point aux exigences du Groupe. Ils devront en être la quintessence. Ils seront parfaits.Tout à la fois, ils devront présenter des défauts, des failles, des lignes de doute. Que le pur se mêle à l'impur, que la perfection soit entachée... Allions ce que nous désirons et ce que nous repoussons de tout notre être. N'ajoute-t-on pas des impuretés dans le... [Lire la suite]
Posté par efelle à 10:07 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : ,
10 octobre 2010

Blacksad : L'enfer, le silence de Diaz Canales et Guarnido

Après encore une très longue attente, le dernier Blacksad vient de paraître, on n'est pas déçu par un opus de très bonne qualité. N'ayant jamais chroniqué de Blacksad en ce lieu, je résume rapidement la série. Blacksad est un détective privé dans l'Amérique des années 50, l'ambiance est celle des romans noirs américains, le trait est superbe. Petite particularité de la série, les physionomies sont celles d'animaux. Une manière habile de définir rapidement les caractères mais aussi l'occasion de jouer dans le texte avec les... [Lire la suite]
Posté par efelle à 19:03 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
10 octobre 2010

L'Homme de la toundra de Jirô Taniguchi

Recueil de nouvelles ayant majoritairement pour sujet la nature, L'Homme de la toundra est une excellente surprise. L'Homme de la toundra et Le grand ouest blanc mettent en scène Jack London, en tant que chercheur d'or en Alaska. La première apocryphe, raconte via un document retrouvé à la fin du XXeme siècle, la rencontre entre des chercheurs d'or contraint à la famine par l'hiver précoce et un vieil indien partit à la rencontre de son destin. Une nouvelle narrée très puissante, narrée en deux temps. Le grand ouest blanc... [Lire la suite]
Posté par efelle à 11:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 octobre 2010

L'o10ssée - L'odyssée Folio SF en 10 nouvelles

Anthologie constituée pour le dixième anniversaire de la collection Folio SF, ce recueil, aimablement offert, se révèle une bonne surprise. Entre les nouvelles sont intercalés des panégyriques d'auteurs français sur des textes parus dans la collection, ils ne sont pas tous convaincants mais je dois admettre qu'Antoine Bello m'a donné envie de lire Solaris de Stanilas Lem. Parmi les nouvelles proposées, l'uchronie de Mary Gentle, La route de Jérusalem, n'est pas très convainquant, l'auteur me semble plus à l'aise avec les romans... [Lire la suite]
Posté par efelle à 23:01 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

05 octobre 2010

L'épouse de bois de Terri Windling

Ma chère Marguerita, si tu trouves cette note, cela voudra malheureusement dire que j'ai échoué une fois encore. Je prie Dieu que non ; mais les prières, sur une langue imbibée de gin, n'ont que peu de valeur, et mon Dieu a depuis longtemps cessé de m'écouter. Maggie Black, journaliste, auteur d'études sur la poésie et poète en pause vient d'hériter de tous les biens de Davis Cooper. Ce dernier a été retrouvé noyé dans un lit de rivière à sec, dans les montagnes désertiques de l'Arizona où il vivait reclus depuis des décennies. Se... [Lire la suite]
Posté par efelle à 23:16 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
02 octobre 2010

Orbital : Ravages de Pellé et Runberg

Suite de la seconde mission, la chronique de Nomades l'album précédent est ici, les évènements dégénèrent et l'Office Galactique, sous l'impulsion de Caleb, a décidé de maintenir la cérémonie de réconciliation même s'il faut pour cela cacher la vérité sur ce qui se passe : des émeutes de pêcheurs en colère aux meurtres qui se rapprochent de plus en plus du centre ville... Pendant ce temps, Nina et Angus sont partis enquêtés sur la dernière planète visité par les nomades Rapakhuns. C'est sur place qu'elle apprendra la nature de la... [Lire la suite]
Posté par efelle à 15:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 septembre 2010

Péplumeries et autres films costumés épiques

J'aime énormément les films pseudo historiques à gros budget. Aucun d'eux n'est exempt de défauts ou de révisionnisme mais voici tout de même, pour meubler cette soirée, ma petite sélection personnelle. 1 Kagemusha Que dire ? 2 Les Trois Royaumes (Version Longue) Une excellente surprise, les deux films de la version longue donnent toute sa dimension à cette fresque. 3 Ran Ok c'est l'adaption d'une pièce de Shakespeare mais c'est excellent... 4 Kingdom of Heaven (Version Longue) Du grand spectacle, la Version Longue... [Lire la suite]
Posté par efelle à 22:20 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
28 septembre 2010

Au carrefour des étoiles de Clifford D. Simak

Il suivi le porche et arriva devant une fenêtre. Alors, il remarqua une chose qui lui avait échappé jusque-là. Une chose qui contribuait à donner à a ferme un aspect plus inquiétant encore que celui qu'elle avait naturellement : les fenêtres étaient noires.Elles n'avaient ni voilage, ni rideaux, ni contrevents. C'étaient de simples rectangles de couleur d'encre, des orbites vides béant dans le crâne qu'était cette bâtisse. Claude Lewis est un agent de la CIA qui enquête sur un cas défiant toute logique : Enoch Wallace. Qui est cet... [Lire la suite]
Posté par efelle à 23:18 - - Commentaires [1] - Permalien [#]