10 août 2012

L'épée noire de Michael Moorcock

Troisième roman du cycle écrit en 1977, Michael Moorcock se déchaine dans des aventures un peu plus nerveuses que dans la Sorcière Dormante.   L'Epée noire (1977) Nouveau récit en trois temps, augmenté cette fois ci d'un épilogue quelque peu anecdotique. Dans Le voleur d'âmes, Elric et Tristelune s'en prenne à un marchand qui aurait tout pour inspirer le respect de l'albinos s'il n'avait embauché Theleb K'aarna. Cette vendetta touche à sa fin et Elric accroitra encore le poids qui pèse sur ses épaules. Un récit sympathique... [Lire la suite]
Posté par efelle à 19:17 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

09 août 2012

La Revanche de la Rose de Michael Moorcock

Dernier roman en date dans le cycle d'Elric, Moorcock se permet de prendre quelques risques en intégrant un personnage, à la personnalité forte, issu de l'univers de Gloriana. Un mélange des genres audacieux pour une aventure hors normes.   La Revanche de la Rose (1991) De retour d'une aventure dont on ne saura pas grand chose (surtout une astuce pour intégrer le roman à ce point du cycle), Elric est confronté à deux rencontres pour le moins étrange : le poète Wheldrake venant d'un univers élisabéthain et surtout d'une... [Lire la suite]
Posté par efelle à 19:37 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
08 août 2012

La sorcière dormante de Michael Moorcock

La sorcière dormante de Michael Moorcock (1977) Nouveau recueil en trois parties ayant pour fil rouge le sorcier Theleb K'aarna. Dans Le Tourment du Dernier Seigneur, Elric est sommairement débauché par Myshella, la maîtresse du Château Kaneloon, pour la sauver des manigances du sorcier. Une histoire pas désagréable mais pas spécialement marquante, la narration n'emportant pas totalement l'adhésion tant la quête semble facile. Nadsokor, cité des Mendiants, était infâme parmi tous les Jeunes Royaumes. Nadsokor se trouvait à... [Lire la suite]
Posté par efelle à 20:32 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :
07 août 2012

Elric le Nécromancien de Michael Moorcock

  Elric le Nécromancien (1977) Recueil de trois nouvelles peu liée les unes aux autres, Elric le Nécromancien est le tournant du cycle avec La Cité qui Rête. Le songe du Comte Aubec prend place à l'aube du monde, longtemps avant l'époque d'Elric. Le Comte Aubec, champion de sa reine, vient défier la mystérieuse maîtresse du Château Kaneloon, dernière place forte avant le bord du monde... Récit distrayant qui narre la génèse de ce monde, décrivant la manière dont il a été arraché au chaos primordial. Sympathique sans être... [Lire la suite]
Posté par efelle à 20:12 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
06 août 2012

Le Navigateur sur les mers du destin de Michael Moorcock

Et nous voici désormais dans les eaux brumeuses et sombres de ce petit roman qui parait être l'assemblage de trois nouvelles sans véritables liens autre que l'oubli qui tombe sur Elric et la constante maritime de l'introduction...   Le Navigateur sur les mers du destin (1976) Dans Cap sur l'avenir, traqué, Elric trouve refuge en bord de mer. Alors qu'il se laisse aller peu à peu, un navire surgit des brumes. Il embarque et découvre à bord outre le mystérieux capitaine aveugle, une assemblée d'hommes d'armes dont Erekosë,... [Lire la suite]
Posté par efelle à 19:29 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
05 août 2012

La Forteresse de la Perle de Michael Moorcock

Avec ce roman tardif et plus abouti que la plupart des romans du cycle, Moorcock provoque une grosse incohérence temporel avec Le Navigateur sur les mers du destin. En effet, celui est censé prendre place une poignée de mois avec Elric des Dragons sans grande aventure ou épopée depuis le premier tome. Or non seulement La Forteresse de la Perle est une grande aventure mémorable (si ce n'est pas la plus marquante du cycle) mais son petit texte d'introduction fait référence à d'autres aventures marquantes narrées en deux lignes. Ceci... [Lire la suite]
Posté par efelle à 11:05 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

04 août 2012

Elric des Dragons de Michael Moorcock

Et voici le début d'une série de chronique sur l'intégrale d'Elric... Héros mythique de la fantasy, Elric m'avait impressionné adolescent par son côté sombre, maudit et larmoyant. J'en gardais l'image d'un bad guy, force de constater qu'on est plutôt en face d'un héros moral, produit curieux d'une culture amorale. On est assez loin finalement des héros de Fritz Leiber, dans l'ensemble ses romans sont plutôt courts mais les artifices de narration sont assez redondants, ce qui entraine parfois une certaine lassitude à la lecture... ... [Lire la suite]
Posté par efelle à 09:49 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :
03 août 2012

Prix Planète-SF 2012 : les nominés

Ont donc été nommés au prix Planète-SF 2012, par le jury et membres de la communauté : - Ainsi naissent les fantômes de Lisa Tuttle ; - La fille automate de Paolo Bacigalupi ; - Wastburg de Cédric Ferrand ; - Matricia de Charlotte Bousquet. Le jury, Anudar, Gromovar, Guillaume, Lhisbei, Tigger Lilly et moi même, délibérera à l'automne quant à la question du lauréat. A suivre...
Posté par efelle à 22:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 août 2012

Acacia : Terres étrangères de David Anthony Durham

Après sa prise de pouvoir, il ne lui avait pas fallu longtemps pour se rendre compte que son frère l'avait laissée grandement handicapée, quelle que soit la façon dont il s'y était pris. Les gens abandonnaient la consommation de brume, et leurs souvenir des cauchemars induits par la drogue demeurait si vivaces qu'aucun ne ralluma sa pipe. Ce fut sans effet dans les premiers temps après la chute d'Hanish. Il y avait beaucoup à faire, amplement de quoi occuper l'esprit de la populace. Mais très vite, leur lucidité devint un problème.... [Lire la suite]
Posté par efelle à 22:14 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
06 juillet 2012

La mort de Staline de Nury et Robin

1953, l'URSS vit dans la terreur stalinienne, quand le dictateur succombe à une attaque cérébrale... Panique à bord ! Le comité central se réunit mais Béria a déjà une longueur d'avance... La mise en scène des derniers jours de Staline est assez ironique entre médecins terrorisés et sous équipés, vautours politiques et alcooliques des forces de sécurité, le tableau est franchement cynique. Tandis que des funérailles nationales sont organisées, l'occasion de découvrir la progéniture de Staline et son destin, la lutte de pouvoir... [Lire la suite]
Posté par efelle à 18:53 - - Commentaires [1] - Permalien [#]