25 octobre 2020

La reine en jaune d'Anders Fager

My se réveille trempée de sueur et nauséeuse. Linda ronfle et serre un oreiller dans ses bras. Elle semble à des kilomètres. My a rêvé de vieilles femmes en colère. Des dames de Carcosa fardées comme des clowns qui commentaient du porno hardcore. Malsain, violent, de la merde, en provenance directe du sol d'un abattoir. et My y figure. Elle rampe sur un sol carrelé. Au miliey de flaques de vomi et de merde. Elle est ivre. A moitié nue. Et les femmes de Carcosa rient. "L'art n'est jamais mignon !" hurlent-elles. Une artiste faisant... [Lire la suite]
Posté par efelle à 20:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 septembre 2020

Au bal des absents de Catherine Dufour

  Claude, la quarantaine, sans emploi, en fin de droits, à la rue... Un malentendu sur Linkedin suite à un CDD au Ministère de l'Intérieur et la voilà engagée comme enquêtrice pour retrouver la trace d'une famille américaine disparue dans un bled en province... Vu sa situation autant tenter sa chance pour glaner quelques euros. La voici en route pour découvrir le domaine de "Tante Colline". Claude leva les yeux vers une magnifique façade géminée, toutes en poutres moussues, chaux blanche et bow-windows à petits carreaux,... [Lire la suite]
Posté par efelle à 22:14 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
14 juillet 2020

Harrison Harrison de Daryl Gregory

  Avec ce roman, Daryl Gregory revient dans l'univers de Nous allons tous très bien, merci, en accentuant le caractère Lovecraftien de cet univers. Enfant Harrison a perdu une jambe lors d'un accident en mer qui a coûté la vie à son père. Bien des années plus tard, sa mère, biologiste marine, l'entraîne à Dunnsmouth pour tenter d'étudier les aller et venues d'une espèce de poulpe géant. Harrison devra s'adapter à son nouveau lycée. Batisse antédiluvienne où tout le monde se ressemble étrangement... J'entendais le murmure des... [Lire la suite]
Posté par efelle à 11:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 février 2020

Bienvenue à Sturkeyville de Bob Leman

  Sturkeyville, ville posée à flanc de montagne, vivant de sa mine, fonderie et banque. Une ville sous la coupe de l'aristocratie locale issue des trois industries précédentes. Ville prospère au XIXe siècle et tombant dans la décadence, l'abandon suite à la chute progressive des trois familles... ou pas... Tout est question de perspective, de coups du destin ou de caprice du temps... Visite d'un lieu étrange et changeant via six nouvelles où le fantastique se mêle à l'ironie... La Saison du ver, une famille s'installe sur un... [Lire la suite]
Posté par efelle à 12:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 février 2020

Entends la nuit de Catherine Dufour

  Pour moi, travailler sert à gagner de quoi manger, point. J'ai bien essayé d'arrêter de manger, une fois, mais ça ne marche pas. Elle ne comprend rien à cette attitude. Elle a mille fois tenté de me montré les aspects magnifiques du monde du travail. Malheureusement, quand elle dit "carrière", je vois un tas ce cailloux.   De retour à Paris, Myriame, jeune femme marginale, accepte un emploi minable et sous payé dans une multinationale obscure à la direction aristocratique et britannique... Une entreprise semble-t-il... [Lire la suite]
Posté par efelle à 14:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
28 janvier 2020

Abimagique de Lucius Shepard

Pourtant, une fois passé les cheveux, les robes vintage, la bague-araignée au ventre de perle, les tatouages sur les mains (un crâne de vampire, un coeur humain) et le maquillage outrancier, tu remarques que son visage est empreint d'une douceur et d'une sensualité maternelles qui semblent trop vulnérables pour participer de ce monde moderne.  Un étudiant un peu falot, remarque une jeune femme gothique dans un restaurant japonais. Il finit par l'aborder faire sa connaissance et devenir intime d'Abi... L'excentricité de la... [Lire la suite]
Posté par efelle à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

25 juin 2017

La Panse de Léo Henry

  Bastien, artiste dilettante, en marge de sa propre vie, se met en quête de sa soeur jumelle, ex militaire ex pompier qui ne donne plus de nouvelles à qui que ce soit. Une quête qui va l'amener dans le quartier de La Défense et lui faire intégrer une société de nettoyage. Etape obligée pour infiltrer une étrange organisation que sa soeur aurait intégrée. Deux entités dont le fonctionnement rappelle celui d'une secte... Sur l'esplanade, les stations de train, de métro et de bus crachent en continu leurs files régulières et... [Lire la suite]
Posté par efelle à 09:17 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
06 février 2016

Dragon de Thomas Day

Les patrons sont vieux, ils vivent au calme dans de grande villas au bord de la mer. Le fric vient du trafic et si y'a des vagues le trafic plonge, alors y'a pas de vague. Le fric circule comme le sang d'un athlète, vite, il irrigue toute la société. Bangkok court le cent mètres trois cent fois par jour ; c'est une ville essouflée, plus aigre que douce, trempée de transpiration, mais avec un coeur de boeuf, une pompe solide. Les touristes visitent un beau temple à midi, passent leur après-midi au centre commercial climatisé ou à la... [Lire la suite]
Posté par efelle à 08:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :
20 janvier 2016

L'étranger mystérieux de Mark Twain

Dans un village perdu d'Autriche, un étrange individu apparaît auprès d'une poignée de garçons. Se prétendant un ange, bien que doté d'un nom et d'une ascendance tendencieux, il entend démontrer l'absurdité de la condition humaine aux jeunes gens. D'abord par des simulations de pantins doués du libre arbitre, les traitant avec une indifférence aussi cruelle que la nature puis par la suite par la manipulation des villageois. Et je sais aussi que même aujourd'hui, après des siècles d'enseignements débiles au cours desquels se sont... [Lire la suite]
Posté par efelle à 20:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
28 novembre 2015

Docteur Rat de William Kotzwinkle

-  Vous n'êtes que des prototypes, frères rats ! Ne comprenez-vous pas ce que cela signifie ? Un prototype n'a pas de sentiments, n'a pas de pensées. L'homme a le droit de nous manipuler, de nous affamer, de nous couper la queue. Parce que c'est la Loi ! N'avez-vous donc pas lu saint Thomas d'Aquin ? Les animaux n'ont pas d'âme. Docteur Rat est un rat de laboratoire, castré puis envoyé inlassablement parcourir un labyrinthe il a sombré dans la démence, le tout accompagné d'un syndrôme de Stockholm... Depuis Docteur Rat arpente... [Lire la suite]
Posté par efelle à 10:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]