29 août 2017

La dent du serpent de Craig Johnson

     Walt vient de mettre la main sur Cord, un gamin errant, effectuant des petits travaux chez une vieille dame légèrement sénile. - Tu as déjà entendu parler des "garçons perdus" ?  Vic fut la première à répondre. - Le film de vampires ? - Non. Je risquai une autre piste : - Peter Pan ? Elle secoua la tête à nouveau. - Des adolescents que les mormons bannissent. Ils se font éjecter de ces sectes sous le prétexte fallacieux d'un comportement déplacé, mais la plupart du temps il s'agit de les écarter... [Lire la suite]
Posté par efelle à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 juin 2017

Pukhtu secundo de DOA

  Seconde partie du dyptique et changement complet d'ambiance avec le retour sur le devant de la scène des deux ex agents clandestins de Citoyens clandestins : Fox (anciennement Fennec) et Lynx. Pour le premier placé par la CIA au sein d'un groupe de paramilitaires, les loyautés deviennent flou, la sensation d'être entouré de salopards. Pour le second, la traque relancée par fonctionnaire français, trafiquant dans la drogue avec 6N, le remet en selle... pour le pire. Une barbouzerie de trop, la perte de ses proches et le voilà... [Lire la suite]
Posté par efelle à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 mars 2017

Pukhtu Primo de Doa

Moussa est inquiet, les militants étendent leur emprise sur la région. Les gens ont peur, hésitent à se faire complices. Les talibans multiplient les menaces et les agressions, les lettres nocturnes. Mais ils interviennent également pour régler les querelles de voisinage et entre les villages. "Les policiers, ils sont corrompus, et ceux qui veulent agir, ils sont empêchés par les juges ou les hommes de Kaboul. Eux sont plus corrompus encore." Ici, la sagesse populaire prétend que sur dix fonctionnaires, onze sont malhonnêtes, et... [Lire la suite]
Posté par efelle à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 octobre 2016

Indiana, Indiana, Les beaux moments obscurs de la nuit de Laird Hunt

Noé est différent, simple, inapte à vivre selon les conventions de la société américaine. Au crépuscule de sa vie, il revient sur son parcours, des expériences marquantes légères ou non. Sa rencontre avec la femme sa vie et la différence qui finira par les séparer. Une situation cruelle que Noé n'a jamais vraiment accepté... Roman doux amer, les réminiscences de Noé ne m'ont pas passionné et je suis passé totalement à côté de ce roman. Laird Hunt m'a déjà subjugué mais là pas moyen de rentrer dans le récit, la faute sans doute... [Lire la suite]
Posté par efelle à 19:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 septembre 2016

La ligne de fuite de Robert Stone

  Arrivé en face du marché aux fleurs, il se fondit dans la circulation frénétique de Lê Lof, essayant de simuler langueur et insouciance. Il était primordial d'agir comme si une bonne fortune innée vous rendait invulnérable. Les vicissitudes de l'Histoire avaient poussé les Saigonnais à vénérer la chance. Les malchanceux mettaient tout le monde mal à l'aise et en tentaient même certains à assumer le rôle de la malchance. C'était presqe pire que d'avoir l'air comique. Converse se serait bien vu correspondant de guerre mais sa... [Lire la suite]
Posté par efelle à 17:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 juillet 2016

Un chant de pierre d'Ian Banks

  Dans cette barbarie sans distinction qui baigne tout, ce qui se dresse avec fierté s'expose à l'anéantissement, comme le cri rageur ne fait qu'attirer plus promptement les mains à la gorge, qu'elles y étouffent ce filet d'air par lequel nous nous agrippons à la vie, par lequel elle nous nourrit. En ces temps sans frein, la seule manière de subsister passe par la banalité et l'absence d'éclat ; par l'uniformité, si ce n'est par l'uniforme, tout comme cet essaim de réfugiés dans lequel nous avons tenté de nous fondre. Parfois... [Lire la suite]
Posté par efelle à 12:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 juillet 2016

A vol d'oiseau de Craig Johnson

Tandis que Walt et Henry cherchent un lieu au superbe panorama pour y tenir la cérémonie de mariage de Cady, ils voient une femme tomber d'une falaise. La malheureuse est décédé mais son fils de quelque mois qu'elle tenait dans ses bras est indemne. Arrivé en trombe à l'hopital, Walt se retrouvera mêlé à l'affrontement récurent qui oppose Henry à Lolo Long la nouvelle chef de la police tribale. Une fois les quiproquo levés, Walt se retrouvera en adjoint et conseiller officieux de la jeune femme, vétéran d'Irak mais policière... [Lire la suite]
Posté par efelle à 11:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 juin 2016

Orgueil et préjugés de Jane Austen

  Chacun se trouvera d'accord pour reconnaître qu'un célibataire en possession d'une belle fortune doit éprouver le besoin de prendre femme. Aussi peu connus que soient les sentiments ou les projets d'un tel homme à son arrivée dans le voisinage, cette vérité est si bien ancrée dans l'esprit des familles des environs qu'on l'y considère comme la légitime propriété de l'une ou l'autre de leurs filles. Fin du XVIIIe siècle, l'avenir matériel des filles de la famille Bennet n'est pas assurée du fait d'une clause favorisant la... [Lire la suite]
Posté par efelle à 10:20 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
03 juin 2016

Sukkwan island de David Vann

  Ils restaient là, côte à côte, les bras croisés et les yeux rivés sur le mur. Des moustiques bourdonnaient autour d'eux. Il faisait froid à l'ombre, bien que le soleil fût haut dans le ciel. Ils auraient tout aussi bien pu être en train de discuter d'un éventuel bourbier dans lequel Roy se serait collé, tant ils regardaient avec détachement l'objet de leur préoccupation. Jeune adolescent, Roy a été embarqué, par son père récemment divorcé, sur l'île de Sukkwan en Alaska, afin de passer un an loin du monde... Rapidement son... [Lire la suite]
Posté par efelle à 22:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 mars 2016

La colline des potences de Dorothy M. Johnson

  Second recueil de nouvelles de Dorothy M. Johnson se révèle très plaisant et complète agréablement le premier en mettant l'accent sur des personnages féminins, très bien campés malgré la dureté de la frontière. On débute avec Une soeur disparue narrant le retour parmi les siens après avoir passé plusieurs dizaines d'années parmi les indiens. Un retour non volontaire sous l'égide de l'armée... Un récit poignant narré par son neveu. Avec Au réveil, j'étais un hors-la-loi, on passe dans un registre plus léger. Un jeune... [Lire la suite]
Posté par efelle à 19:14 - - Commentaires [4] - Permalien [#]