6

 

Lyonesse, cycle plutôt tardif dans la carrière de Jack Vance et magnifique fresque. Dans cette trilogie Vance semble prendre son temps, pose son univers et ses personnages, donnant un aspect presque paisible à l'ensemble, pour un temps... Car la noirceur n'est jamais loin dans cet univers semblant tout droit sortir d'un conte.... Alternance d'ambiance légère et de réalité glaçante. Un peu de Rhialto, beaucoup de Cugel...

L'archipel des Isles Anciennes au large de l'Aquitaine et de l'Armorique est déchiré suite à une succession de monarques déments. Chaque duché est devenu un royaume indépendant, les celtes et les redoutables skas ont pris pied dans le nord. Les derniers étendant toujours plus leur emprise.

Casmir, glacial roi de Lyonesse, n'oeuvrant qu'au nom de la raison d'état, entend bien réunir les Isles Anciennes sous une seule loi, la sienne. Le vaste Dahaut et l'insulaire Troicinet se dresse sur sa route... Suldrun, l'aînée de Casmir, négligée par ses parents, grandit en marge de la cour et développe une personnalité propre, rêveuse et indépendante. Pour s'être opposée à un mariage arrangé et aux ambitions impériales de son père, elle est confinée dans un jardin du palais en bord de mer... Une existence solitaire jusqu'au jour où un prince de Troicinet, naviguant au large, pousse son cousin par dessus bord pour simplifier la succession du royaume à son avantage...

A partir de là commençera une tragique histoire d'amour et une épopée trépidante... Roman picaresque pour Aillas qui chûtera plusieurs fois au plus bas niveau de l'échelle sociale et luttera à force de volonté et d'ingéniosité pour retrouver sa place. Roman initiatique pour Dhrun, aveugle à ses propres qualités. Tragédie shakespearienne pour Suldrun...

Aillas réfléchit, puis répliqua :"J'ai été prisonnier, esclave, fugitif et maintenant roi, ce que je préfère. Toutefois, ce n'est pas l'existence que j'aurai choisie pour moi-même.

- A défaut d'autre chose, dit Shimrod, vous aurez vu le monde par son pire côté, ce qui a peut-être des chances de vous être utile."

Aillas rit. "Mon expérience ne m'a pas rendu plus aimable ; cela c'est certain."

Le Jardin de Suldrun enchante autant qu'il surprend, que ce soit par ses rebondissements que par son univers baroque, ses objets magiques rétifs, ses différentes espèces d'êtres féériques fortement portés sur les arguties et la rhétorique spécieuse... Calme au début puis mené tambour battant, ce premier tome est un excellent moment.