img757

 

Bastien, artiste dilettante, en marge de sa propre vie, se met en quête de sa soeur jumelle, ex militaire ex pompier qui ne donne plus de nouvelles à qui que ce soit. Une quête qui va l'amener dans le quartier de La Défense et lui faire intégrer une société de nettoyage. Etape obligée pour infiltrer une étrange organisation que sa soeur aurait intégrée. Deux entités dont le fonctionnement rappelle celui d'une secte...

Sur l'esplanade, les stations de train, de métro et de bus crachent en continu leurs files régulières et prestes de travailleurs. Le ciel immense éclaircit un peu du côté de Paris. On se croirait sur le pont d'un bateau gigantesque. La net des derniers Terriens survivants dérivant dans l'espace.

Instrumentalisé par les cadres de La Panse, Bastien grimpe les échelons de la secte à un rythme soutenu sans pour autant trouvé trace de sa soeur, son ascencion dans la hiérarchie lui ouvrira les portes des des profondeurs câchées de La Défense et des luttes internes qui s'y trame.

Etrange expérience que celle de La Panse, Léo Henry réussit à créer une ambiance aléniante, dérangeante mais qui m'a laissé au seuil de ce roman. Un livre que je referme en ayant la sensation d'être passé à côté, de n'avoir pas réussi à en appréhender le dénouement et compris ce qu'était la Panse. Dommage...