08 mars 2017

Pukhtu Primo de Doa

Moussa est inquiet, les militants étendent leur emprise sur la région. Les gens ont peur, hésitent à se faire complices. Les talibans multiplient les menaces et les agressions, les lettres nocturnes. Mais ils interviennent également pour régler les querelles de voisinage et entre les villages. "Les policiers, ils sont corrompus, et ceux qui veulent agir, ils sont empêchés par les juges ou les hommes de Kaboul. Eux sont plus corrompus encore." Ici, la sagesse populaire prétend que sur dix fonctionnaires, onze sont malhonnêtes, et... [Lire la suite]
Posté par efelle à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]