img605

Toujours au service de Massalian, Shagan et Junia escortent le convoi chargé de livrer la dernière création du magicien forgeron. Mais la route vers la cité de Kromosa est pavé d'embûches et le roi squelette revient à l'assaut en levant les morts contre Massalian. Ce dernier envoie, Shagan et Junia en éclaireur grâce à un aérostat de fortune. Le duo devra se dépêtrer dans Kromosa pour joindre le roi et obtenir des renforts. Las, la cité de Kromosa vie dans l'ombre d'un dragon, paralysé en vol par un magicien, et sombre peu à peu dans un chaos malsain.

Obéissant aux courants aériens, le dragon se déplaçait lentement, pivotant sur lui-même telle une girouette fichée au sommet d'un toit. L'ombre de ses ailes glissait sur le quartier pour partir à l'assaut d'un autre paysage. Shagan et Junia virent très nettement la zone de lumière avancer vers eux, inondant les rues d'un éclat éblouissant. C'était comme si le pinceau d'un énorme projecteur balayait les façades, soulignant l'aspect crayeux des bâtiments décolorés.

A Kromosa, tout ce qui vit dans l'ombre du dragon devient rapidement corrompu et démoniaque, les quartiers sur lequels passe cette ombre ont été condamnés. La population piégée dans ce ghetto n'a de cesse, dans un système typique de l'imagination de Brussolo, de devancer constamment l'ombre. Les deux héros devront se joindre à ses nomades tout en réfléchissant à une astuce pour gagner la partie saine de la ville. Quoi que "saine" ne soit pas le terme le plus approprié...

- Mais pourquoi n'émigrent-ils pas ? murmura-t-il sans réaliser qu'il pensait à haute voix.

- Leurs richesses sont ici, répondit Shagan, et puis la drogue les tient enchaînés. De plus ils sont persuadés que le dragon les suivrait où qu'ils aillent, comme une ombre. S'ils vivaient en nomades, la bête survolerait la caravane, s'ils fondaient une nouvelle cité, le dragon planerait au-dessus des toits comme il le fait ici depuis tant d'années. C'est une malédiction sans remède.

- Et s'ils le tuaient pendant son sommeil ?

- Ce serait une solution, mais vous avez vu la taille de la bête ? Nul ne peut déterminer où elle tomberait, et une chose est sûre : la moitié de la ville serait anéantie par cette chute. Personne n'a envie de faire les frais d'une telle stratégie.

A la corruption du dragon ne tardera pas de s'ajouter les manigances du roi squelette, bien décider à provoquer une apocalypse locale. Si globalement, le récit se tient, avec un petit flashback sur Junia, le récit pêche par quelque facilités et effets trop redondants, notamment avec l'irruption des homoncules démoniaques à tout va sans vraiment de logique, sans oublier non plus la fin très abrupte. Malgré ces écueils, le récit se laisse lire et l'ambiance horrifique est réussi. Un récit sympathique mais pas indispensable, dans la bonne moyenne des Fleuve Noir Anticipation.