img362

Hector souriait encore lorsque Raynaud Shade ouvrit la bouche et aspira tout l'air que la pièce contenait.

- Ta gueule, Hector.

Si quelqu'un avait jamais dit une chose pareille à Hector Otero à l'extérieur, il aurait pu se prendre une réponse bien plus lourde que quelques grammes de plomb, mais pas Shade. Le plus petit des deux hommes dévisagea l'Indien mais ne dit mot.

Lorsque je regardai Shade, je le surpris à me fixer de nouveau. Son visage était plat, son nez s'étalait sur son visage comme un bélier qu'on aurait utilisé une fois de trop, les os de son front et de ses pommettes étaient proéminents. Il était d'une taille moyenne, mais sa poitrine, ses épaules et son cou de taureau disaient tout : s'il devait se passer quelque chose, Raynaud Shade s'offrirait la part du lion. On ne l'aurait pas cru capable à l'âge de vingt-sept ans, d'afficher le palmarès qui était le sien, mais il suffisait de croiser son étrange regard, et on y trouvait tout. Ses iris étaient du même bleu délavé que le ciel d'hiver dans le Wyoming, et aussi froids.

Walt Longmire est convié par le FBI à se convoyer, dans les montagnes, au milieu de nulle part, une poignée de criminels depuis le  pénitencier situé sur son comté. Parmi eux Raynaud Shade, un sociopathe schyzophrène, puissant et manipulateur. La rencontre avec le FBI et les marshalls fédéraux lui apprennent que Raynaud a été amené pour localiser les restes d'un enfant, assassiné et dissimulé dans les montagnes par Shade une dizaine d'année plus tôt.

L'agent parlait du séjour de Shade à Draper comme si le tueur avait loué un appartement, alors qu'il était pensionnaire dans l'un des pénitenciers de sécurité maximale où seuls les prisonniers les plus violents et les plus enclins à s'évader étaient enfermés.

- Comment s'appelait-il ?

- Qui ?

- Le petit garçon.

- Il a dit qu'il s'appelait Owen White Buffalo.

Il est des moments dans la vie où vous entendez tomber le premier domino, et vous savez que tout ce qui arrivera à partir de là sera inévitablement affreux. Je restai immobile, à écouter les bruits qui résonnaient à l'intérieur de moi - mon coeur, le sang qui déferlait dans mes veines, l'adrénaline indésirable qui figeait mes mains et glaçait mon visage.

Apprenant l'identité de la victime, Walt se sent concerné, aussi il n'hésitera pas à suivre son intuition après avoir laissé les agents fédéraux avec les prisonniers. Une intuition qui lui permettra d'avoir la primeur de la découverte que les détenus bénéficiaient de complicités extérieures et ont quasi exterminés leurs gardiens, s'enfonçant dans les Bighorns Mountains sous l'égide de Shade. Laissant son adjoint derrière lui, avec un agent du FBI en sale état, Walt commence alors une traque dans étendues sauvages en plein hiver tardif, porté par les réminiscences de l'Enfer de Dante...

Un périple sombre et étrange, Shade postant sur la route de Longmire ses complices, un à un comme autant d'obstacles et d'épreuves à franchir, tentant tout à la fois de le faire renoncer que de le défier de continuer. Longmire n'aura pour seul soutient qu'une brève rencontre avec Omar, blessé dans son chalet, les apparitions hallucinantes de Virgil White Buffalo et la certitude qu'Henry et le shérif du comté voisin arrive en renfort malgré le temps.

- Il a dit que la dernière fois qu'il avait vu Henry et Joe, ils sautaient par-dessus les arbres couchés dans la plus pure tradition de James Fenimore Cooper et filaient à une vitesse considérable. (Je me dis que les forces commençaient à s'équiliber). Tommy a dit qu'il était impossible que l'Ours et le Nuage arrivent à maintenir ce rythme. (Elle rit). Je lui ai demané s'il voulait ouvrir les paris.

- Qu'est-ce qu'il a répondu ?

- Non, ni aujourd'hui ni jamais.

Ce fut à mon tour de rire tandis qu'elle continuait à s'échiner pour me remonter le moral.

- Pourquoi tu n'attends pas ? Tu as des renforts indiens assez prometteurs qui arrivent, les Nations Cheyennes et Arapaho.

- Ouaip, les montagnes en sont pleines.

Il y eut une autre pause.

- Et ça veut dire quoi, ça ?

- Virgil est aussi dans le coin.

- Le grand géant rouge ?

- Ho, ho, ho.

- C'est pas bon, ça. Est-ce qu'il sait que cette pourriture est celui qui a tué son petit-fils ?

Je gardai les yeux rivés sur le sentier comme si j'approchais du bord le falaise, et peut-être était-ce le cas.

Isolé par le blizzard qui arrive sur les montagnes, poussé par le fait que Shade traine deux otages avec lui, motivé par les apparitions épisodiques de Virgil, Walt effectuera une véritable descente aux enfers, la glace succèdant aux flammes...

Tous les démons sont ici met bien en valeur le personnage de Walt Longmire. Colosse cultivé, que la Guerre du Vietnam a poussé vers une carrière de policier, oeuvrant dans un sanctuaire indien. Le texte est prenant, entre roman d'aventures en terre sauvage, récit initiatique et histoire fantastique. Craig Johnson brouille les pistes et réussit son pari, maintenant l'ambiguité et la dimension allégorique du texte jusqu'à sa conclusion. Un excellent moment.