30 mars 2015

Le géant enfoui de Kazuo Ishiguro

Le voyageur se retrouvait bien souvent face à un paysage monotone, presque identique où qu'il se tournât. Une rangée de pierres verticales sur l'horizon, le coude d'un ruisseau, le relief et le dénivelé particuliers d'une vallée : ces indices étaient le seul moyen de tracer sa voie. Et les conséquences d'une erreur d'orientation s'avéraient souvent fatales. Périr pris par le mauvais temps était un risque négligeable : mais en s'écartant de son chemin, on s'exposait infailliblement aux attaquants -humains, animaux ou êtres... [Lire la suite]
Posté par efelle à 19:43 - - Commentaires [2] - Permalien [#]