img292

Dernier recueil en date de Mélanie Fazi réunissant deux nouvelles inédites et une dizaine parues dans diverses anthologies.

Ole Ferme-l'Oeil m'a enseigné bien des choses. Il m'a appris que la vie est absurde et sans pitié. Qu'elle bascule parfois du jour au lendemain, et atrocement : nos repères sont bâtis sur du sable, et il suffit d'un loup pour souffler d'un coup nos maisons de paille.

Swan le bien nommé, hommage moderne à Andersen, ouvre le recueil de la plus plaisante des manières. Une approche originale et prenante.

L'arbre et les corneilles fait pour sa part, figure de conte de Noël, un texte subtil, tout en réminiscences, sur le passage des générations.

Je retiens ensuite Les Soeurs de la Tarasque, qui lorgne plutôt du côté de la fantasy urbaine, avec cette histoire d'ordre religieux, bâti autour d'un dieu incarné, friand de jeunes femmes. Un texte d'internat qui va là où on l'attend pas. Une très bonne surprise.

Le pollen de minuit, portant sur des créatures oniriques en mal d'incarnation physique est réussi mais reste en deça des textes les plus marquants.

L'été dans la vallée portant sur la tradition, le désir d'émancipation et le prix à payer pour sortir d'une voie tracée est un des grands moments du recueil, une indéniable réussite.

J'ai appris une chose depuis tout ce temps : quand on rit assez fort, personne ne remarque que ça sonne faux.

Autre réussite avec Le jardin des silences, un texte tout en réminiscences, regrets et deuil.

Née du givre, dans une veine plus classique du fantastique rempli efficacement sa fonction malgré une fin un peu prévisible.

Nouveau conte de Noël avec Un bal d'hiver, nouvelle approche du deuil et d'un nouveau départ. Un texte sensible et prenant.

Enfin Trois renards évoque efficacement les violences conjugales et l'emprise psychologique de la brute de service. Un texte sombre et efficace.

Mélanie Fazi démontre ici sa maîtrise de la nouvelle en tant que format et de la justesse de sa plume. Un recueil d'automne des plus réussis, efficace et mémorable. Un très bon moment.

 

Une lecture effectuée dans le cadre du Challenge SFFF au féminin.

SFFF_au_feminin