28 novembre 2014

Car les temps changent de Dominique Douay

Toujours ce besoin irraisonné de dévisager les gens, de traquer au fond de leur regard l'étincelle fugitive qui eût signifié qu'on le connaissait, qu'on savait qui - véritablement - il était. Il se contraignait à marcher tête baissée, mais chaque fois que ses sens l'averissaient de l'approche d'un autre passant, ce besoin montait de ses viscères et se jouait de sa vigilance. Ses yeux se portaient sur les visages de ceux qu'il croisait, s'en détournaient très vite, déçus. D'étincelle fugitive, il n'y en avait pas. Fin de l'année... [Lire la suite]
Posté par efelle à 22:11 - - Commentaires [1] - Permalien [#]