23 septembre 2014

La Tour de guet d'Ana Maria Matute

  J'avais coutume de préparer ma couche dans la partie la plus obscure et la plus froide de la tour, au-dessus des cachots, cet endroit étant le seul dédaigné par les autres. J'entendais en hiver l'eau courir sur les pierres, et le froid et l'humidité me faisaient sans cesse frissonner. Mais c'était là ce dont je disposais de mieux puisque toute autre place se trouvait en général occupée et défendue à grand renfort de bourrades par les guerriers vagabonds, courtisans de mon père. J'eus la chance - ou peut-être la férocité de... [Lire la suite]
Posté par efelle à 20:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]