img165

Au sommaire de ce Bifrost estival, consacré en partie à Michel Pagel, trois nouvelles. Cosplay de Michel Pagel, nous plonge dans un futur désenchanté où l'apparence prime sur tout, une dystopie réussie et un récit très prenant, excellent. Vient ensuite Le Choix du quêteur, une nouvelle caricaturale de Thierry Di Rollo mettant en scène un sadique narcissique, une histoire peu cohérente et sans intérêt. Enfin avec L'Homme, Paul McAuley définit en quelques pages, un univers et une histoire sombre. Une vielle femme, vivant de récupération de fragment d'artefact extra terrestre, voit un homme nu frapper à sa porte et ce malgré le froid qui règne sur la planère où elle vivote. Un très bon moment.

Le cahier critique bien fourni m'a donné envie de lire Alif l'invisible de G.Willow Wilson et Kraken de China Miéville. Le dossier de Michel Pagel consiste en une longue interview de l'auteur, intéressante mais l'absence d'un guide de lecture qui lui soit consacré est un peu frustrante.

La scientifiction de Roland Lehouc et J. Sébastien Steyer, petit guide de survie à un contact alien m'a paru en dessous des productions précédentes mais le thème léger convient bien à la période estivale. Enfin Paroles de Nornes rend hommage avec justesse à Jack Vance et Iain M. Banks, tandis que la rubrique Dans les poches Pierre Paul Durastanti complète efficacement le cahier critique.

L'avis d'Anudar.

Les nouvelles de ce magazine ont été lues dans le cadre du challenge "Je lis des nouvelles et des novellas".

logo3