img146

Petit retour en arrière dans l'ordre de parution en ce qui me concerne et l'habituelle valse temporelle en ce qui concerne les quatre histoires inclues ici.

La plus imposante est L'homme tordu qui a pour cadre les histoires de sorcières américaine du XIXeme siècle, Mignola prend le temps de poser son ambiance et Hellboy n'est pas le protagoniste principal. Une histoire captivante très bien menée.

img147

Avec Eux qui ont prix la mer dans ces bateaux, Mignola s'essaye à l'histoire de pirates reprenant le mythe de Barbe Noire en livrant un ultime épilogue. Une histoire plaisante et efficace.

img148

 

Dans la chapelle de Moloch reprend les ambiances à la Lovecraft de manière efficace et érudite (en évoquant les peintures de Francisco Goya notamment). Une réussite sur la forme et le fond.

Grain de beauté clos le recueil, une histoire assez anecdotique mais qui donne un petit peu de profondeur au personnage d'Hellboy en exposant ses angoisses. Sympathique sans plus.

Au final, un très bon album sur lequel il serait dommage de faire l'impasse. Un excellent moment.