img1083

Soyons rock, punk, et vivons à fond la contreculture ! Hop à la poubelle les vieilles traditions faisandées ! Dehors les razzies ! C'est toujours quelques pages de plus pour le dossier. Pour les coups de griffes, l'édito et le cahier critique permettent toujours remarques cinglantes et bons mots.

Côté nouvelles le sommaire est bien fourni, Cabinessence ou la vie de Brian de Jacques Barbéri met en scène, Brian Wilson des Beach Boys, passablement parti. Trip sous acide et mécanique quantique, malheureusement pas totalement convainquant.

Stéphanie Benson évoque la fin de Brian Jones des Rolling Stone de manière beaucoup plus efficace, malgré le délabrement de son protagoniste, avec Winnie l'ourson ne se pique pas. Spleen, dépression, alcool, drogues, hallucinations, une réussite.

Bob Dylan est invité pour une virée au Nouveau-Mexique dans Le Manteau Noir de Daniel Walther. Découverte de rites navajos, ambiances incestueuses et obscure némésis. Un texte efficace et plaisant.

Enfin Alastair Reynolds, avec Live at Budokan, met en scène le cirque scènique autour du rock et ses évolutions de plus en plus délirantes, des cadavres animés au automates, puis au robots géants pour finir dans le domaine des manipulations génétiques les plus folles. Pas totalement convainquant mais l'esprit du rock est bien présent pour narguer les deux producteurs véreux du récit. Sympathique sans plus.

Suivent le Cahier critique, bien fournit, et Paroles de Libraires, avant d'aborder le gros du dossier.

Dans ce dernier, après l'intro de Richard Comballot, Eric Holstein ouvre le bal avec un article évoquant les romans SF les plus en phase avec le rock : Armageddon Rag rules ! Un article sympathique qui donne des envies de lectures, notamment a propos de Fugues de Lewis Shiner. Le guide de lecture qui suit revient en détail sur les romans évoqués.

Norman Spinrad évoque très efficacement l'histoire du rock et de la contre culture US, sympathique et intéressant. Les articles suivants sont plutôt réservés aux connaisseurs, Jean-Marc Ligny brossant un tableau érudit du genre musical. Complété par Philippe Thieyre sur le rock psychédélique, puis Richard Comballot pour le rock progressif. Un exercice qui ne me réussit pas n'ayant pas l'érudition nécessaire, je me contenterai d'y revenir via quelques écoutes sur les 100 albums rock et SF à écouter avant la fin du monde.

La dernière partie de la revue est composée de la rubrique Scientifiction de Roland Lehoucq accompagné ici de J. Sébastien Steyer pour mettre à mal toutes les incohérences de Prometheus. J'ai bien fait de ne pas aller le voir...

Viennent enfin les news avec Paroles de Nornes, un hommage à Boris Strougatski par Viktoriya et Patrice Lajoye et finalement Dans les Poches de Pierre-Paul Durastanti. Nouvelle rubrique qui se penchent sur les sorties en poche. L'occasion de rappeler rapidement la sortie de quelques incontournables.

Un numéro sympathique mais moins marquant que le précédent.

 

Les nouvelles ont été lues dans le cadre du challenge "Je lis des nouvelles et des novellas".

logo3