img031

Le SHIELD constate une recrudescence de super vilains technologiques aux USA, l'enquête menée par Nick Fury l'a convaincu qu'il s'agit d'une manoeuvre d'un gouvernement étranger... Le gouvernement en place optant pour un règlement diplomatique du problème, Fury est furieux, frustré, convaincu d'être le seul à même d'agir...

img032

Utilisant ses rapports privilégiés avec les super héros, il se lance dans une opération clandestine n'informant ses recrues de leur objectif qu'au dernier moment... Un barbouze chez les super héros !

img034

Un an plus tard, les membres de cette équipe éphémère et clandestine sont très surpris quand l'enfer se déchaïne autour d'eux. Il faut dire que la plupart ont eu la mémoire effacée... Les réactions seront à la hauteur de la surprise de chacun.

img035

D'un point de vue graphique, Secret War est une réussite, il n'a rien à redire. Côté récit, la narration en deux temps, alternant le présent et les flashbacks de Fury est bien menée, très accrocheuse. Il n'en reste pas moins que le fond est assez léger, l'essentiel de l'histoire tournant autour des affrontements actuels, de plus en plus apocalyptiques.

img036

Le sentiment final est une assez grande frustration, le début est parfaitement mené puis s'embourbe quelque peu en faisant la part belle à la castagne avant de s'échouer sur une conclusion très rapide. Ce recueil assez épais est constitué pour l'essentiel de bonus, principalement les fichiers personnels de Fury, incluant ses réflexions sur la situation et tous les personnages de l'histoire. Un supplément intéressant et dense mais qui laisse un goût de trop peu vu le faible nombre de planche en comparaison. Au final un bon moment et le sentiment persistant que cela aurait pu être meilleur.