img1010

Il avait réussi. Il s'avança timidement dans la grotte de l'enchanteur et examina ce qui l'entourait. Dans les vitrines fêlées ou brisées alignées le long d'un mur, il y avait des armes, des outils, des bols au décor exquis, des vases à bec en argile réfractaire. Des lances, des épées rouillées, des armes en bois étaient entassées dans un coin, et plusieurs boucliers ovales aux motifs éclatants pendaient à des crochets sur un autre mur. Des vêtements en peau, des manteaux, de longues tuniques colorées et des armures taillées dans l'os moisissaient par terre, empilés pêle-mêle à côté de la cheminée. Le bureau de Huxley était un musée exigu entièrement dédié au frisson de la survie, à la fureur du territoire, au guerrier, au chasseur, au potier, à la petite musique de la vie. Un vestiaire du passé, en quelque sorte.

Les années ont passées depuis l'affrontement entre Steven et Christian Huxley, Steven et Guiwenneth ont eu deux enfants, Jack et Yssobel, qu'ils ont élevés au coeur de la forêt. Hybride humains mythagos, les deux enfants ont grandit avec une part de la forêt en eux. Cette part s'exprimant chez Jack via une personnalité alternative, Fantôme.

Yssobel ayant réussi à entrer dans les domaines de Lavondyss ou Avilion, Jack se rend à Oak Lodge pour y convoquer le mythago de so grand-père et aussi pour découvrir le monde humain qui l'obsède. L'occasion de découvrir l'emprise qu'exerce sur lui la forêt et aussi de permettre à des voleurs d'enfants de cette dernière de perpétrer un nouvel enlèvement. Fort des informations soutirées à l'ombre de son grand-père, Jack se lance sur la piste du gamin et ensuite de sa soeur...

Yssobel, de son côté, est hantée par la présence de Christian qui se manifeste à elle. Ce fait rend sa mère furieuse qui prend des mesures extrêmes et quittent sa famille pour un but obscur. Sa fille ne comprenant pas cette attitude se lance sur les traces de sa mère, trouvant un passage vers Avilion.

"Vous êtres venues chercher le mort, n'est-ce pas ? C'est ce que dit la légende, en tout cas. Vous êtes venues chercher Arthur après sa mort..."

Elles éclatèrent de rire.

"Après sa mort ? Mais nous venons après toutes les morts ! Et nous nous chargeons même des mourants. Nous les récoltons tous, surtout sur les champs de bataille.

- Mais certains nous résistent, ajouta Uzana. Ils tiennent à ce que la vie leur a donné et ne veulent pas la quitter.

- Quel genre de créatures êtes-vous ?

- Nous sommes des guides, répondit Naïne.

- Nous vous montrons le chemin vers les autres mondes.

- Parfois, on nous qualifie de "passeuses".

- Nous sommes des guides, des bergères, des morgvalks, des morrkans, des faucons, des corneilles...

- Nous avons tant de noms...


Retour à la saga familiale des Huxley au sein de la forêt des mythagos, à coup de flashback l'on découvrira que si Jack a deux personnalités, Yssobel est hantée par quelques mythagos qui se révéleront des alliés puissants en Avilion, mais pas aussi dangereux que la colère d'Arthur dont elle a volée la mort...

Un récit en deux temps, tant pour Jack qu'Yssobel. De sa confrontation au monde à sa course après sa soeur pour Jack, à sa découverte d'Avilion jusqu'à sa confrontation tant avec Christian qu'Arthur pour Yssobel. Le récit est agréable et remarquablement dense, les mythes contés sont nombreux, de la chute de Peredur, le père de Guiwenneth, au destin d'Ulysse. Jeune allié d'Yssobel, qui découvrira la destinée brutale qui l'attend dans son futur...

La forêt des mythagos brasse les mythes mais en tire un récit cohérent, les aventures des héros passées ou futures, sont hors champs, le récit les concernant ne les met en scène que dans le cadre des aventures propres aux Huxley. Porteurs d'images fortes, ce roman est agréable et constitue une conclusion intéressante à la vie de Steven et Christian. Un récit agréable malgré un dénouement quelque peu laborieux, un bon moment.