img996

Le fait même de la Visite est la découverte la plus importante non seulement de ces treize dernières années, mais de toute l'histoire de l'humanité. Il n'est pas tellement important de savoir d'où ils sont venus, ni leur but, ni pourquoi ils restés si peu de temps, ni où ils sont allés après. Ce qui compte, c'est que maintenant, l'humanité le sait avec certitude : elle n'est pas seule dans l'univers. J'ai peur que l'Institut des cultures extraterrestres n'ait plus jamais une chance de faire une découverte aussi fondamentale.

Ils sont venus et repartis, les six zones terrestres où ils sont passés ont été changés à jamais. Les lois de la physique n'y sont plus les même, le danger est partout  ainsi que tout un fatras laissé sur place par ces visiteurs. Les autorités tentent d'explorer et d'exploiter ces zones  mais la tentation est forte et des individus intrépides s'y lancent illégalement, bravant patrouilles et barrages. Les stalkers. Les gains sont à la hauteur des dangers et des sanctions légales. Redrick Shouhart est de ceux là. Rangé un temps en tant que laborantin à l'Institut, il est une des légendes de la Zone, un expert que ce soit pour y aller légalement ou clandestinement.

Ce pneu ne me plait pas. Il jette une ombre pas normale. Le soleil se trouve derrière notre dos, mais l'ombre du pneu s'étire jusqu'à nous. Bon, ça ne fait rien, il est loin. Ca parait aller, on peut travailler. Mais, quand même, qu'est-ce que c'est, ce reflet d'argent, là-bas ? Ou bien c'est mes yeux qui me jouent des tours ? Si je pouvais m'asseoir tranquillement pour fumer, réfléchir, me demander pourquoi les reflets sont justes au dessus des jerricans, pourquoi il n'y en pas à côté, pourquoi le pneu jette cette drôle d'ombre... Charognard Barbridge m'a raconté quelque chose sur les ombres, quelque chose de bizarre mais d'inoffensif... Ca arrive parfois aux ombres d'ici.

Récit en quatre parties dont trois mettant en scène Redrick, le Rouquin, entre quelques ellipses, souvent des séjours en prison.  Les années passent, la Zone change, l'impossible s'y produit et à force d'en sortir des artefacts des accidents se produisent à l'extérieur mais aussi des avancées technologiques... Les réactions facent à la Zone sont assez variés, de même que les trois stalkers emblématiques qui traversent ce récit, de Charognard l'opportuniste en passant par Cirage l'illuminé. Très bon texte, un peu aride, mais prenant. On suit les pérégrinations de ces stalkers et de leur entourage face à l'inconnu, l'imcompréhensible. Le contrat est rempli et le résultat plus passionnant et humain que la saga familiale présente dans Le Grand Silence de Robert Silverberg. Un bon moment.