img863

Suite attendue de Warchild, Burndive nous plonge à nouveau dans le futur du Concentra Terre mais avec une ambiance tout autre, plus lente, pleine de spleen et d'attente...

Ryan Azarcon est un jeune homme plein d'avenir, héritier d'une famille bien implantée dans les médias... et du Capitaine Cairo Azarcon.

Voyant peu son père, une fois tous les quatre ans, il mène une vie insouciante d'étudiant aisé jusqu'à ce qu'il assiste à un attentat à la bombe sur Terre... Secoué, de retour sur Austro, sa station spatiale natale, il traîne sa déprime en se droguant et se laissant aller.  Le spleen tourne au cauchemar quand lors d'une soirée, un sniper tente de faire un carton sur lui. L'enfer se déchaîne dès son incarcération temporaire avec les autres fêtards traumatisés.

Une meute de gîte. Inutile d'essayer de faire croire à Ryan qu'un de ces minables s'intéressait à la politique. Tous, il les connaissait. Né dans une autre famille, il aurait été aussi ignorant qu'eux, et fier de l'être.

Il se colla les bras sur les oreilles, baissa la tête. Ailleurs, des jeunots pleurnichaient, gémissaient sur leurs copains, copines qui avaient quitté les lieux les pieds devants. Peur, colère, alcool et drogues alimentaient ces cris. Là, on ne parlait pas de quelques ouvriers déchiquetés durant l'heure creuse. Un sniper, dans un des clubs les plus en vue d'Austro, avait visé des fêtards pleins aux as.

L'avait visé, lui. Tous les autres, c'était des dommages collatéraux.

On secouait le grillage pour attirer son attention.

Des singes cinglés, avides de sang.

Tandis que Ryan s'effondre moralement, Cairo Azarcon réagit et quitte la table des négociations de paix qu'il avait entamé avec le Warboy et les Strits, pour rejoindre sa famille. L'univers se focalise sur les Azarcon

Où qu'aille le capitaine, il semblait avoir sa propre traîne cométaire qui, au passage, emportait sa famille.

Tout cela donnait mal à la tête à Ryan. Il se réfugiait dans sa chambre, verrouillait sa porte, grattait sa guitare jusqu'à en avoir mal aux doigts et pensait à l'Argent qu'il n'avait plus. Il tombait endormi n'importe quand, souvent tout habillé. Ce cirque dura douze cycles complets, puis Sid vint le secouer le réveilla.


Les commanditaires de l'attentat se révèleront être des pirates, désirant venger la mort de Falcone, Cairo Azarcon ne laissera alors aucun choix à Ryan, il l'embarque malgré lui et contre l'avis de sa mère à bord du Macédoine. Sid, le garde du corps de Ryan et amant de sa mère sera aussi du voyage...

Commence alors pour Ryan un cheminement qui l'amènera à changer de point de vue quant à la guerre, le Warboy ou Jos Musey, même si les débuts seront quelque peu brusque, du fait de la grande gueule de Ryan.

Il se retourna soudain. Musey ne cilla pas. Ryan se plaça nez à nez avec lui. "Tu n'as pas le droit ! Toi, et ton copain tueur, le Warboy. Je sais comment survivre, j'ai vu..." Assez. Stop ! "... assez de trucs. Je n'ai pas besoin des conseils d'un strit. !

- Sympathisant. Si tu tiens à coller des étiquettes, choisis au moins les bonnes. Ton père est un mutin. Toi un chieur. Moi un symp. C'est en ordre dans ta tête, comme ça ?

Au final le bilan est mitigé malgré les rebondissements en fin de récit, Burndive apparaît comme un roman de transition, présentant la situation terrienne et celle de la famille Azarcon. Le rythme est assez lent et le spleen de Ryan n'est pas aussi prenant que la situation schizophrénique de Jos dans Warchild. Quoi qu'il en soit ce roman se laisse lire et provoque une forte attente concernant le tome à venir, Cagebird, surtout pour le personnage torturé de Yuri. Un bon moment sans plus.