img784

David Rosenberg alias Daemone Eraser est le gladiateur vedette de la sphère d'influence humaine cumulant une cinquantaine de victoires pour une seul défaite fatale... Ayant pris la précaution de se faire clôner, il se retrouve tel qu'avant la défaite, à un détail près. Son épouse enceinte n'a pas suporté de le voir se faire littéralement pulvériser en direct et est décédée... David ne se remet pas de cette perte, il conserve le corps de son épouse congelée au milieu de son logement et se lance à corps perdu dans les jeux sanglants...

De toute façon, tout cela n'a guère d'importance... il est mort il y a trois ans, ce même jour où il perdait sa femme et leur enfant. Son corps n'est pas celui avec lequel il est venu au monde. Quant à son esprit ? Ce n'est qu'une copie supposée parfaite de ce qu'il était vingt minutes avant la partie qui lui fut fatale.

La perfection n'existe pas : Daemone Eraser est le corps sans âme rempli des souvenirs de David Rosenberg. Rempli jusqu'à la nausée.

Alors qu'il se laisser aller au spleen, un Alèphe, un extra terrestre mystérieux et immensément puissant vient à lui. Il lui offre la possibilité de rejoindre sa femme dans un univers parallèle où elle est en vie et lui est mort en échange de cinq assassinats, dont les cibles ne lui seront révélés que progressivement. Daemone Eraser accepte...

Maintenant, Daemone comprend que l'enfer où il doit chercher Susan n'est pas un lieu géographique mais une région de l'esprit, obombrée par l'amour, où la volonté peut étouffer la raison, l'étrangler jusqu'à l'anéantir. Une zone où il ne reste plus qu'une idée, Susan. Une déesse. Une obsession. Une zone où la vie de sa femme vaut cinq meurtres autant que cinq millions. Cinq milliards. Dans cette zone les ordres de grandeur gisent annihilés, écrasés par le talon de l'amour.

La seule chose qui compte, c'est de savoir si on peut en revenir pour profiter de ce qu'on est allé y chercher.

Bien entendu, rien n'est simple, le gouvernement s'intéresse de près à l'extra terrestre et les cibles successives sont difficiles mais surtout surprenantes... Aucune mission ne se passera comme prévu et David s'interrogera en cours de route sur la finalité de sa démarche. Doit il continuer au risque de se faire manipuler ou continuer jusqu'au bout quoi qu'il arrive ?  Ses deux compagnons évolueront (ou réagiront plutôt) aussi, différemment.

Un space opéra bien rythmé (l'action est très bien rendue), fleurant bon la série B décomplexée, mais surtout très malin et bien pensé, posant efficacement son univers via quelques allusions en filigranes. Daemone remplit pleinement son contrat. Un excellent divertissement.

L'entretien en fin du roman indique que Thomas Day compte revenir sur cet univers, un jour, lointain. L'attente sera dure.

 

Les avis de  : Pitivier, Cachou, Traqueur Stellaire, Palabres éclectiques.

 

 

sstV

Summer Star Wars