img720

Suivi de Le réveil du parasite

Donc le Cipollina en question est parti dans l'intention d'infiltrer les copistes et de leur arracher sa bien-aimée - le syndrome Orphée aux enfers... On ne l'a pas revu depuis. A mon avis, il s'est fait embobiner lui aussi - les copistes ont l'air très persuasifs. Ou alors...

Il n'avait pas besoin d'achever sa phrase pour que je devine à quoi il faisait allusion, même si une telle hypothèse me paraissait quelque peu excessive. Certes, ayant eu récemment l'occasion de constater qu'il existait toujours des individus prêts à tuer par jalousie ou par intérêt - voire les deux -, je pouvais parfaitement admettre qu'une secte fît disparaître discrètement un empêcheur de laver le cerveau en rond, mais j'avais tendance à croire qu'en un tel cas le gêneur était mûr pour un bon shampoing cérébral plutôt que pour le cimetière.

Retour sur la seconde enquête de Tem, histoire d'avoir les pièces manquantes du puzzle...

Un ami du détective lui amène deux parents éplorés pour lui demander de remettre la main sur leur fille rebelle, embrigadée par une obscure secte... Alors que l'enquête révèle la face obscure et délirante de la secte, Tem après que Gloria et ses copines aya ont franchies définitivement la ligne jaune dans leur combat pour l'émancipation et que des moyens importants sont mobilisées contre elles... La toute puissante intelligence artificielle est du fait presque aussi diminué que le web qu'elle a frappée.

Quoi qu'il en soit tout dérape pour Tem quand des agents en armes du défunt KGB surgissent des profondeurs des caves de la secte (chaudement accueillis par les adeptes de cette dernière) pour lui mettre la main dessus et l'emener dans une réalité alternative uchronique !

J'ai réprimé une vague nausée en me rappelant les armes des zombies contrôlés par Odon. En détournant à son profit le lien qui unissait ses adeptes à la psychosphère, le nettoyeur de synapses les avait en quelque sorte fait régresser sur l'échelle évolutive. Dans une société d'où le meurtre est en train de disparaître, ceux qui conservent la capacité de tuer prennent des allures de fossiles.

De dangereux fossiles.

Une situation embrouillée où Tem sera complètement baladé passant des mains des sinistres agents soviétiques à celles d'un allumé à l'acide avant la confrontation finale avec le gourou et un twist final surprenant et un peu humiliant pour le héros. Un tome mineur des Futurs mystères de Paris, plus intéressant pour ses ambiances (notamment le rapport à la violence) que pour l'intrigue elle même,  comportant néanmoins pas mal d'éléments éclairants pour les suivants. La nouvelle Le réveil du parasite offre une conclusion au roman et éclaire un peu les occupations de Gloria mais reste, malgré sa fin rigolote, assez anecdotique.