img618

Recueil de nouvelles ayant majoritairement pour sujet la nature, L'Homme de la toundra est une excellente surprise.

img619

L'Homme de la toundra et Le grand ouest blanc mettent en scène Jack London, en tant que chercheur d'or en Alaska. La première apocryphe, raconte via un document retrouvé à la fin du XXeme siècle, la rencontre entre des chercheurs d'or contraint à la famine par l'hiver précoce et un vieil indien partit à la rencontre de son destin. Une nouvelle narrée très puissante, narrée en deux temps.

img620

Le grand ouest blanc inspiré par Croc Blanc narre le convoyage du corps d'un noble anglais, chercheur d'or malchanceux désirant être enterré dans sa terre natale. Deux hommes, un traineau et des chiens assiégés chaque nuit par une meute de loup, dont la femelle alpha se joue de toutes leurs mesures de sécurité. Un très bon texte bien prenant.

Avec Nos montagnes, Taniguchi est de retour au Japon. Au nord de l'archipel, une ethnie s'est spécialisée dans la chasse à la l'ours. Un vieillard est hanté par la mort de son fils, tué par un vieil ours n'hibernant pas. Dévoué à son petit fils, il a renoncé à la chasse quand l'ours errant est de nouveau signalé dans les environs... Plus que le récit d'une traque ou de l'affrontement entre un homme et un ours, une fable le cycle de la vie et de la mort.

Kaïyosé-Jima, l'île où accostent les coquillages est une histoire naturaliste sur un été au bord de l'océan. Plaisant mais pas aussi entrainant que les autres textes.

Les appartements Shôkarô de son côté n'a rien à voir avec la nature mais raconte l'année passée par un jeune mangaka dans un bordel désaffecté reconverti en chambres à louer. Une belle galerie de personnage et une ambiance étrange aux frontières du fantastique.

img621

Retour à la mer, un biologiste marin étudiant les baleines à bosse et plus particulièrement un vieux mâle est confronté à la légende inuites du cimetière des baleines. Un texte puissant sur la mort et le rapport improbable entre un homme et une baleine, magnifique !

img622

Un très beau recueil à lire au calme, évasion garantie.