img617

Anthologie constituée pour le dixième anniversaire de la collection Folio SF, ce recueil, aimablement offert, se révèle une bonne surprise. Entre les nouvelles sont intercalés des panégyriques d'auteurs français sur des textes parus dans la collection, ils ne sont pas tous convaincants mais je dois admettre qu'Antoine Bello m'a donné envie de lire Solaris de Stanilas Lem.

Parmi les nouvelles proposées, l'uchronie de Mary Gentle, La route de Jérusalem, n'est pas très convainquant, l'auteur me semble plus à l'aise avec les romans fleuves. Chronos de Maïa Mazaurette, Okw de Stéphane Beauvergé et La bétonnière à mafiosi de Ray Bradbury m'ont laissés sur ma fin, surtout celle de Bradbury qui parait assez insignifiante par rapport à celles des  Chroniques Martiennes.

Heureusement, les nouvelles suivantes m'ont plus enthousiasmés...

Utriusque Cosmi  de Robert Charles Wilson met en scène une gamine fuyant une situation tragique avant d'être contactée par des extra terrestres à mi chemin entre ceux du Vaisseau des Voyageurs et les hypothétiques de Spin et Axis. Un texte plaisant mais dont l'évènement extraordinaire provoque un sentiment de déjà-vu.

Vestige de Christopher Priest, que j'avais déjà lu dans le Bifrost n°53, est toujours aussi plaisant. Un beau texte sur l'amour et le deuil aux frontières du fantastique, élégant et subtil.

Le constructeur
de Philip K. Dick met en scène un homme obsédé par la construction d'un navire dans son jardin. La fin allusive est très réussie et puissante.

Passagers de Robert Silverberg est une grande réussite, amour et manipulation dans un univers schizophrénique et désenchantée.

Avec Kenningar, Jean-Phillipe Jaworski s'essaye avec brio au conte nordique, confusion des destins entre un guerrier, skalde talentueux et un poète celte. Grandiose !

Ethologie du tigre de Thomas Day constitue pour moi le meilleur texte de cette anthologie. Un texte magnifique, à la fois désenchanté et porteur d'espoir, suivant le point de vue des protagonistes. Day, en grande forme, propose ici un texte parfaitement construit et maîtrisé sans céder à ses débordements outranciers. Excellent dans la même ligne que Lumière Noire dans Retour sur l'horizon ou Le Trône d'ébène.

Six bons textes sur dix pour un prix défiant toute concurrence (offert aux blogueurs ayant participé à l'opération ou aux acheteurs de deux livres de la collection). Un très bel anniversaire.

Ils en ont parlés : Gromovar, Guillaume44.