Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
Les lectures d'Efelle
Derniers commentaires
5 juin 2010

Espaces insécables de Sylvie Lainé

img504

Le temps passe vite, j’avais écrit que je reviendrai bientôt sur les écrits de Sylvie Lainé et voilà déjà trois mois de passés. Quoi qu’il en soit le plaisir de la lecture est à hauteur de l’attente.

Après une sympathique préface de Catherine Dufour, ce recueil propose six nouvelles très plaisantes, toute orientées SF.

Carte blanche utilise de manière originale le concept du vaisseau générationnel en l’abordant différemment, les passagers n’ont pas régressés et leur société est stable grâce à une instabilité institutionnelle. La chute de la nouvelle n’est pas son point fort mais le corps de celle-ci est  prenant et convainquant. Par certain côté, on se rapproche un peu de La Culture de Banks.

Le chemin de rencontre narre une rencontre du troisième type et une séparation très amère. Par ailleurs, elle reprend le cadre de Carte Blanche. Bien menée et très efficace, un sans faute cette fois ci.

Partenaires porte sur des ordinateurs capricieux, porté sur la poésie puis le roman d’aventure… Ce qui ne cadre pas vraiment avec leur fonction de pilotage de flotte. Un petit texte amusant mettant en lumière quelques particularités humaines.

Le Passe-Plaisir met en scène un voyageur temporel quelque peu perdu dans un futur où les personnalités sont modulables et où tout le monde change à loisir. Plaisant, doux amer, la narration elliptique permet de construire une intrigue solide.

Définissez : priorités. L’amélioration humaine à coup de nanotechnologies rend possible une forme de télépathie et d’interface homme-machine. Une nouvelle très riche, on passe de la hard SF à des ambiances poétiques pour terminer sur les relations humaines et les motivations de chacun. Une grande réussite.

Subversion 2.0 me rappelle un peu une nouvelle de Greg Egan, le double informatique d’un haut fonctionnaire est réalisé. Cela lui permet de travailler sans négliger ses loisirs mais aussi de revenir sur sa vie. Une nouvelle un petit peu trop courte où il m’a semblé déceler quelques incohérences.

Au final, un recueil de très bonne qualité. Sylvie Lainé semble n’avoir aucun mal à manier nombre de concepts SF ou Hard SF tout en restant fidèle à ses problématiques personnelles.

Je lirai Marouflages, le dernier recueil paru très prochainement (pas dans trois mois ce coup ci).

 

L'avis de Nébal

 

Publicité
Commentaires
E
Ah ok, si tu es réceptif à sa sensibilité il faudra que tu y passes. ;) :)
E
Non plus c'est pour cela que je parlais de découvrir l'auteur.
E
As tu lu le Miroir aux Eperluettes ?
E
Je l'attends l'ayant commandé dernièrement. A la lecture de ta chronique je sens que je vais passé un excellent moment et découvrir un auteur que je ne connais pas encore ce qui est toujours fort plaisant. Merci !
Les lectures d'Efelle
Publicité
Visiteurs
Depuis la création 397 127
Publicité