img488

Précédé d'un gros buzz, Block 109 m'a été conseillé par plusieurs personnes dont Gromovar qui a été décisif. En effet si le thème de l'uchronie sur la Seconde Guerre Mondiale commence sérieusement à être rabâché, l'ajout de zombies (façon 28 jours plus tard) et de réflexions sur la morale et la responsabilité rendant cette oeuvre exceptionnelle.

1941, Hitler est assassiné, une purge est effectuée dans les rangs nazis mais les remplaçants ne valent pas mieux que leurs anciens maîtres. La folie criminelle est remplacée par le crime rationnel, l'Allemagne n'agresse pas l'URSS et se concentre sur les armes de destructions massives. En 1945, les USA et l'Angleterre sont terrassés par le feu nucléaire allemand tandis que la guerre contre les russes commencée en 44 tourne mal.
En 1947, l'Allemagne est dirigée par le mystérieux Zytec, Grand Maître du Nouvel Ordre Teutonique (un concurrent de la SS) et Heydrich, à la tête des SS.

img489

1953, Zytek compte mettre fin au conflit en utilisant un virus conçu accidentellement lors des recherches sur le surhomme. Heydrich s'y oppose préférant la guerre conventionnelle et compte bien abattre Zytek via un complot bien ficelé.

img490

Pourtant des zombies errent déjà sur le front, dans le métro en ruine de Marienburg...

img491

Complots, action, rebondissements, suspense et révélation finales cruelles. Block 109 est très bien mené, alternant les points de vue et maintenant le lecteur dans le brouillard quant à la présence de "gentils", d'ailleurs y en a-t-il ?

img492

Résolument non manichéen, jouant avec les codes de l'uchronie et des poncifs sur les technologies SF nazies, Block 109 est une très bonne surprise, le genre de BD qu'on ne lâche pas sans l'avoir terminée. Excellent.