24 mars 2010

La forêt d’Iscambe de Christian Charrière

C’était ce que Tanguy reprochait principalement à la forêt d’Iscambe : tel un feu mystérieux qui couve, elle entretenait en lui un sentiment vague d’insécurité. Dans les moments les plus heureux de sa vie, quand il sentait vibrer l’accord entre lui et le monde, il apercevait tout au fond du sous-bois intérieur, hors de portée et protégée par l’épais feuillage, une petite flamme sautillante et moqueuse. L’homme a déclenché l’apocalypse et a ravagé la planète, les survivants se sont organisés en communauté restreinte dans un monde... [Lire la suite]
Posté par efelle à 20:22 - - Commentaires [7] - Permalien [#]